LA SYRIE INTÉRESSÉE PAR LES MISSILES NORD-CORÉENS?

Des tests de missiles à courte portée nord-coréens se multiplient

Tue Sep 10, 2019 9:15AM

La Corée du Nord a lancé ce mardi 10 septembre à l'aube deux missiles depuis la région de Kaechon, au sud du pays. ©AFP

00:0001:35HD

SHARETwitterEmbed

CLOSED CAPTIONSNo subtitles

QUALITYAuto480p (244k)480p (444k)720p (844k)1080p (2244k)

La Corée du Nord a lancé ce mardi 10 septembre à l'aube deux missiles depuis la région de Kaechon, au sud du pays. ©AFP

La Corée du Nord, qui a proposé de reprendre les pourparlers avec les États-Unis, a testé ce mardi matin deux autres missiles de moyenne portée. « Quelques heures après que la Corée du Nord eut proposé de reprendre les pourparlers avec les États-Unis, Pyongyang a procédé au test de deux missiles à courte portée en mer de l'Est », a déclaré l'armée sud-coréenne. 

Le premier vice-ministre des Affaires étrangères de la Corée du Nord, Choe Sun-hui, a déclaré lundi que Pyongyang voudrait reprendre les négociations sur le désarmement nucléaire avec les États-Unis d'ici la fin du mois actuel. Il a ainsi appelé les États-Unis à présenter une nouvelle proposition.

Les missiles ont été testés mardi à 6h53 et à 7h12 (heure locale) à Kaechon, situé dans la province de Pyongan du Sud. 

Les deux missiles ont parcouru environ 330 kilomètres, selon l'armée sud-coréenne.

Des Mig-35 en route pour la Corée du Nord?

Des Mig-35 en route pour la Corée du Nord?

D’après des indications recueillies et des informations relatives à un nouveau plan de développement des capacités de défense aérienne de la Corée du Nord, Pyongyang est très intéressé par le chasseur multirôle russe Mig-35.

Selon l'agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA), le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un en personne a supervisé ces tirs qui s'inscrit dans le cadre des testes effectués ces derniers temps et qui concernent tous des missiles à courte portée. Au mois de mai, Pyongyang a testé des «lance-roquettes multiples de gros calibre à longue portée et d'armes tactiques guidées». Et depuis les engins qu'il teste se range dans cette même catégorie. 

« De toute évidence, la Corée du Nord prétendra qu'il ne s'agit que d'une arme tactique de courte portée. Cependant, si on essaie d'évaluer les caractéristiques et les capacités de cette version nord-coréenne qui s'oriente manifestement sur le système balistique russe 9K720 Iskander [SS-26 selon la classification de l'Otan], sa portée peut varier d'une toute petite distance de 50 à 60 km à 500 km, susceptible de couvrir toute la péninsule de Corée», avait alors détaillé l’analyste sud-coréen Kim Dong-yup, cité par Sputnik.

Au fait, ce genre de missile permettrait de neutraliser le système THAAD [Terminal High Altitude Area Defense] et des systèmes antimissiles similaires. C'est justement pourquoi la Corée du Nord qualifie ses missiles d'"arme tactique guidée"», avait expliqué le Sud-Coréen.

Alors que les Etats-Unis continuent à défier Pyongyang en renforçant sous les dehors de fausses offres de dialogue leurs sanctions, la Corée du Nord, elle, poursuit ses efforts pour contrebalancer la politique US. Au mois de mai une délégation nord-coréenne s'est rendue en Syrie pour discuter des coopérations militaires. Les tests successifs des missiles à courte portée, soulignent les analystes, intéresserait la Syrie qui "cherche à renforcer sa DCA".

PressTV-Iskandar

PressTV-Iskandar "nord-coréen" en Syrie?

Les test de missiles à courte portée nord-coréens inquiète Washington. Mais pas que. Israël a de quoi s'inquiéter.

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/09/10/605800/nouveaux-essais-de-Pyongyang


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire