LA SYRIE NE RENONCERA JAMAIS NI A SON INDEPENDANCE NI A SA SOUVERAINETE

Miqdad : La Syrie ne renoncera ni à son indépendance ni à sa souveraineté quelles que soient les pressions

Miqdad
 

Damas / Le vice-ministre des AE et des Expatriés, Fayçal Miqdad, a affirmé que la Syrie ne renoncera ni à son indépendance ni à sa souveraineté quelles que soient les pressions et l’ampleur de l’agression.

Dans une interview qu’il a accordée aujourd’hui à la chaîne d’Al-Mayadeen, Miqdad a indiqué que l’Etat syrien s’était engagé à la cessation des hostilités alors que les réseaux terroristes l’avaient violée dès le début, faisant allusion à l’escalade clair par ces réseaux simultanément avec les préparatifs en cours de la tenue du prochain round du dialogue inter-syrien à Genève en vue de mettre en échec l’accord sur la cessation des hostilités pour servir les objectifs des pays occidentaux.

Il a fait savoir que la délégation de la République arabe syrienne au dialogue inter-syrien à Genève participera au prochain round du dialogue après la fin des élections de l’Assemblée du peuple, faisant savoir que la délégation sera présidée par Bachar Jaafari.

Il a qualifié de “bonne” la coordination russo-américaine dans la lutte contre le terrorisme, mettant en exergue les efforts déployés par la Russie à cet égard. “Nous avons confiance en les efforts que déploie la direction russe pour mettre fin à la guerre terroriste déclenchée contre la Syrie”, a-t-il martelé.

Il a jugé “très réussie” la visite menée récemment par le vice-président du Conseil des Ministres, ministre des AE et des Expatriés, Walid Mouallem, en Algérie, assurant que la Syrie et l’Algérie se tiennent dans la même tranchée contre le terrorisme et coordonneront ensemble dans ce domaine aux niveaux économique, sécuritaire, intellectuel et culturel.

Miqdad a souligné qu’il y a des positions conjointes avec l’Egypte contre le terrorisme, indiquant que le traitement du dossier des relations syro-égyptiennes sert les deux peuples dans les deux pays. “Il y a un grand rôle de l’Egypte dans le traitement de la situation en cours dans la région arabe”, a-t-il précisé.

Il a appelé l’Union Européenne à adopter la politique de la lutte contre le terrorisme et à adhérer aux efforts déployés par le gouvernement de la République arabe syrienne dans ce domaine.


A. Chatta

http://sana.sy/fr/?p=58271


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau