LA SYRIE VEUT ET VA RECUPERER LE GOLAN OCCUPE ILLEGALEMENT PAR "ISRAEL"

Jaafari:la Syrie est attachée à tous les moyens légaux pour récupérer le Golan
L’équipe du site

La tenue dimanche du Conseil de ministres israélien sur le plateau du Golan pour la première fois depuis son occupation par Israël en 1967 est une "provocation", a dénoncé lundi l'ambassadeur de la Syrie à l'ONU, Bachar al-Jaafari, qui a rappelé qu'Israël collabore avec la branche d'al-Qaïda en Syrie.
   
Il s'agit d'une "provocation irresponsable commise par le Premier ministre de l'occupation israélienne Benjamin Netanyahu", a affirmé M. Jaafari, également chef de la délégation du pouvoir syrien aux pourparlers paix avec l'opposition, à l'issue d'un entretien avec l'émissaire de la Syrie Staffan de Mistura à Genève.
   
"Nous avons souligné auprès de M. de Mistura le droit de la République arabe syrienne de récupérer le Golan occupé jusqu'à la frontière du 4 juin 1967 avec tous les moyens légaux garantis par la Charte des Nations unies", a encore ajouté M. Jaafari lors d'une conférence de presse.

Ces propos de M. Jaafari constituent une réponse à la feuille de 12 points présentée par De Mistura lors des négociations, et dans laquelle il est prescrit "un engagement de restituer les hauteurs du Golan occupé par les moyens pacifiques" exclusivement.
 
"Le gouvernement syrien fait face à cette provocation israélienne en envoyant deux lettres urgentes au Conseil de sécurité (de l'ONU) et au secrétaire général (Ban Ki-moon) pour qu'ils condamnent immédiatement la tenue de cette réunion et exigent que cela ne se renouvelle pas", a-t-il martelé.
   
Lors de cette réunion, M. Netanyahu avait proclamé que la partie occupée puis annexée du plateau syrien du Golan "restera pour toujours dans les mains d'Israël".
"Il est temps que la communauté internationale reconnaisse la réalité, il est temps qu'après 50 ans elle reconnaisse enfin que le Golan restera à jamais sous souveraineté israélienne", a ajouté le Premier ministre.

L’entité sioniste occupe depuis la guerre de juin 1967, 1.200 km² du plateau du Golan, au sud-ouest de la Syrie. Son annexion en 1981 n'a jamais été reconnue par la communauté internationale, alors que les quelque 510 km² restants sont sous contrôle syrien. Mais aucune sanction n'a été prise à l'encontre d'Israël pour auntat.

Jaafari a rappelé qu’Israël collabore dans le Golan occupé avec la branche d’Al-Qaïda en Syrie le front al-Nosra, ainsi qu’avec la milice wahhabite Daesh . Assurant avoir fourni à l'Onu tous les documents qui le prouvent.

"Nous avons fourni les preuves sur une complicité entre le Qatar et Israël dans l'enlèvement des casques bleus philippins des forces de l'Andov", a-t-il ajouté.

Jaafari a rappelé le cas du militant syrien Sodki al-Malat, qui avait été incarcéré pendant 27 années par Israël. Il rapporte qu a été arrêté de nouveau pour avoir procuré les preuves de ces liaisons entre Israël et le Nosra et Daesh dans le Golan.

Le représentant de la Syrie aux Nations Unies a également déploré la présence de la milice Ahrar al-Sham dans la délégation de Ryad ( en allusion à la délégation de l'opposition syrienne soutenue par l'Arabie saoudite) . 

"Sachez que le mufti de ce mouvement terroriste est le religieux saoudien Abdallah al-Mohaysini connu pour ses fatwas qui incitent aux décapitations et à la consommation des foies des victimes. De quoi nous ramener à l'ère des anthropophages et de chaire humaine", a-t-il affirmé.

 

Sources: AFP, Sana 

 

 

Source: Agences

18-04-2016 - 17:13 Dernière mise à jour 18-04-2016 - 17:17 | 282 vus
 
 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau