LE CS DOIT OBLIGER LA TURQUIE A EMPECHER LES PASSAGES DES TERRORISTES

Lavrov : Le CS doit obliger la Turquie à mettre fin au passage des terroristes en Syrie

Lavrov
 

Moscou / Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a réitéré la position constante de la Russie disant apprendre que c’est le peuple syrien seul qui décide de l’avenir de son pays, assurant que tous les volets du règlement politique de la crise en Syrie réalisent un progrès.

Dans un point de presse tenu aujourd’hui à Moscou avec son homologue égyptien, Sameh Shoukry, Lavrov a qualifié de “relatif jusqu’à présent” le succès de l’accord sur l’arrêt des combats en Syrie, affirmant que la poursuite du dialogue inter-syrien à Genève augmentera l’opportunité de son succès.

Lavrov a fait savoir que la Russie et l’Egypte s’étaient mises d’accord sur une coopération étroite dans le cadre du Groupe de soutien international à la Syrie, à l’ombre des changements actuels et du succès de l’initiative russo-américaine sur l’arrêt des combats et l’acheminement de l’assistance aux personnes qui en ont besoin.

Lavrov a appelé le Conseil de sécurité à adopter une réaction décisive à l’égard des pratiques du régime turc qui viole la souveraineté syrienne et torpille les mesures internationales et les efforts déployés par le CS pour le lancement du processus politique en Syrie et l’accès des aides humanitaires.

“Le Conseil de sécurité doit obliger la Turquie à interdire le passage des terroristes en Syrie et le trafic du pétrole volé depuis la Syrie et l’Irak”, a-t-il dit.

Il a, de même, souligné la nécessité d’appliquer les résolutions internationales relatives à la lutte contre le terrorisme.

Pour sa part, Shoukry a indiqué que la crise en Syrie avait offert une grande opportunité aux réseaux terroristes de franchir la frontière syrienne, appelant à œuvrer pour éradiquer le terrorisme et mettre fin au soutien apporté aux terroristes via les frontières.

Peskov : La Russie est satisfaite de la coordination avec Washington pour parvenir à une solution politique de la crise en Syrie

Le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, a exprimé la satisfaction de son pays quant à la disposition des Etats-Unis à coordonner avec la Russie dans les efforts visant à parvenir à une solution politique de la crise en Syrie.

Cité par l’Agence de presse russe “Sputnik”, Peskov a indiqué que la question principale est la coordination des efforts visant à renforcer le processus pacifique en Syrie.

A propos de la prochaine visite du secrétaire d’Etat américain, John Kerry, à Moscou, Peskov a précisé que la partie russe est prête à discuter des questions les plus urgentes, dont la crise en Syrie et la coordination des efforts pour pousser de l’avant le dialogue inter-syrien.

D’autre part, Peskov a démenti les rapports occidentaux prétendant que l’opération militaire des forces aériennes russes en Syrie avait coûté 38 milliards de roubles, soit 542 millions de dollars, précisant qu’aucune information n’est parvenue à cet égard.

Razane/R.B. / A. Chatta

http://sana.sy/fr/?p=56987


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau