LE PRESIDENT SYRIEN BACHAR AL-ASSAD PROMET DE NETTOYER ALEP DE SES TERRORISTES

Syrie: le président Bachar Al-Assad veut «nettoyer» Alep des extrémistes

Avec l'avancée de l’armée et ses alliés sur le terrain, le président syrien Bachar al-Assad a promis de «nettoyer» Alep (nord) des extrémistes.

Syrie: le président Bachar Al-Assad veut «nettoyer» Alep des extrémistes.

«Nous devons continuer à nettoyer cette zone et repousser les terroristes vers la Turquie, et les faire retourner d'où ils viennent, ou les tuer. Il n'y a pas d'autre option», a déclaré le président Assad dans un entretien au quotidien russe Komsomolskaya Pravda.

Principal front du conflit syrien, Alep connaît les pires violences depuis le début, il y a trois semaines, d'une offensive de l'armée syrienne appuyée par les avions russes visant à contrôler la totalité de la deuxième ville du pays.

Dans ce contexte, la Russie, alliée de Damas, s'est dite prête à assurer aux groupes armés un retrait en toute sécurité de la métropole.

«Nous sommes prêts à assurer un retrait sécurisé aux rebelles avec leurs armes, le libre passage des civils de la partie Est d'Alep et leur retour, ainsi que l'acheminement d'aide humanitaire», a déclaré le général russe Sergueï Roudskoï, sans élaborer.

Par ailleurs, le président syrien a affirmé que «la guerre civile syrienne est désormais un conflit entre la Russie et l'Occident». «La question du terrorisme est la principale raison de ce conflit. La Russie a voulu lutter contre le terrorisme, non pas uniquement pour la Syrie ou pour elle-même, mais aussi pour la région entière, l’Europe et le monde entier. Les Etats-Unis croient toujours, depuis la guerre de l’Afghanistan au début des années 80, qu’il est possible d’utiliser le terrorisme comme carte», a-t-il dit.

Le chef de la République syrienne a souligné que la Russie, l’Iran et le Hezbollah étaient venus en Syrie pour la soutenir dans la lutte contre le terrorisme, tandis que la Coalition conduite par les Etats-Unis, interviennent en Syrie pour y soutenir les terroristes.

Pour M. Assad, les actions de la Turquie en Syrie constituent une invasion contraire au droit international. «Ce sont les Turcs qui avaient créé et soutenu Daech. Ils lui ont permis de vendre notre pétrole via leurs frontières et via leurs territoires avec la participation du fils d’Erdogan», a-t-il indiqué, ajoutant que «l’idéologie du président turc Recep Tayyip Erdogan est un mélange de l’idéologie des Frères musulmans dans sa violence et extrémisme et de celle de l’Empire ottomane, par le biais desquelles il tente de dominer la région».

Depuis mars 2011, le conflit syrien s'est complexifié et internationalisé, provoquant la mort de plus de 300.000 personnes et dévastant le pays. Plus de 13,5 millions de Syriens, dont six millions d'enfants, ont besoin d'aide humanitaire, selon l'ONU.

Source: agences et rédaction

14-10-2016 | 10:26

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=20436&cid=309#.WAE8J-CLQ2w


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau