LE TERRORISME : UN JEU POLITIQUE POUR FRAPPER LES ETATS AUTONOMES

 

Assad:le terrorisme est devenu un jeu politique pour frapper les Etats autonomes

 

L’équipe du site

Le président Bachar Assad a affirmé que "le terrorisme n’est plus local mais il fait partie d’un jeu politique visant à frapper et à affaiblir les pays independants et autonomes dans  leurs décisions" a rapporté la chaine satellitaire iranienne alAlam.


Au cours de son entretien avec le  ministre algérien des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue arabe, Abdelkader Messahel,  le président Assad a apprécié la position  de l’Algérie à l’égard la Syrie, faisant savoir que "la situation en Syrie est mieux qu’avant et que le peuple syrien poursuivra avec fermeté la défense de ses territoires".

Les deux hommes ont insisté sur la nécessité de  renforcer les relations bilatérales dans tous les domaines, notamment celui économique, et sur l’élargissement des perspectives de la coopération bilatérale.

Ils ont aussi discuté du danger du terrorisme et de l’importance de la conjugaison des efforts de tous les pays pour lutter contre ce phénomène.

Le ministre algérien a présenté un aperçu sur l’expérience algérienne dans le domaine de la lutte contre le  terrorisme et  l’extrémisme, ainsi que dans la réalisation de la réconciliation nationale. Il a réiteré la solidarité de son pays avec le peuple syrien face à la guerre qui le vise.

Messahel a souligné l’attachement de son pays à la politique de non-ingérence dans les affaires des autres pays: « Nous avons des positions et des principes que nous défendons dans toutes les instances internationales sans intervenir dans les affaires des autres et donc nous défendons la solution politique via les négociations et les canaux diplomatiques », a-t-il conclu.

 

 

Source: Agences

25-04-2016 - 23:14 Dernière mise à jour 25-04-2016 - 23:14 | 684 vus

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau