MENACES US : LE PENTAGONE VEUT FRAPPER DAMAS, LA CAPITALE SYRIENNE

Le Pentagone menace de frapper Damas

Wed Oct 5, 2016 5:53AM

La Russie renforce son arsenal militaire après les menaces de frappes américaines contre Damas. Ici, les chars blindés russes de type Terminator et TOS-1©http://numidia-liberum.blogspot.com

La Russie renforce son arsenal militaire après les menaces de frappes américaines contre Damas. Ici, les chars blindés russes de type Terminator et TOS-1©http://numidia-liberum.blogspot.com

L'équipe sécuritaire de l'administration Obama examinera ce mercredi le recours à l'arme contre l'armée syrienne.

Selon "Washington Post", l'option militaire contre les forces syriennes se trouve sur la table de l'administration américaine. 

" Cependant, les chances pour que le Président Obama accepte le plan d'une offensive d'envergure contre l'armée syrienne sont assez faibles, dit le journal. 

"La communauté de renseignements tiendra aujourd'hui une réunion au niveau des ministres en prévision d'une autre session à tenir dimanche et en présence d'Obama. La semaine dernière, une réunion similaire à laquelle prenaient part les représentants du Département d'Etat a étudié la possibilité de "lancer des attaques à petite échelle" contre les positions de l'armée syrienne pour mettre sous pression le régime de Damas, poursuit le journal. 

Citant l'un des responsables de l'administration américaine, le journal affirme que "l'une des options reste le tir de missiles de croisière ou d'autres missiles de longue portée à partir des avions ou des navires de guerre de la coalition contre les voies de communication qu'emprunte l'armée syrienne". 

" Le Pentagone étudierait même la possibilité de prendre d'assaut les positions de l'armée syrienne sans que ces attaques soient revendiquées et ce, pour vaincre la réticence de la Maison Blanche qui craint les impacts d'une confrontation directe avec l'armée syrienne et ses alliés". 

Et "Washington Post" d'ajouter :" Les représentants de la CIA et du Pentagone ont apporté leur soutien à l'option militaire contre l'armée syrienne au cours d'une réunion où participait le général Paul J. Selva, numéro deux de l'Etat major des forces armées américaines"

Le général Paul Selva, commandant adjoint de l'Etat major US©Washington Post

"Le soutien à une action plus violente contre le régime Assad s'élargit de jour en jour car la chute d'Alep pourrait affaiblir la stratégie américaine en Syrie", poursuit le journal.

Le Secrétaire d'état américain, John Kerry reste opposé à l'option militaire tout comme plusieurs membres du Conseil de sécurité national américain. 

Une autre option contre l'armée syrienne reste celle-ci : augmenter la quantité d'armes et de munitions à envoyer aux "rebelles en Syrie". 

http://presstv.com/DetailFr/2016/10/05/487700/Syrie-vers-la-guerre-totale-AssadUSA


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau