RAQQA : LE QG DES FORCES FRANÇAISES EXPLOSE

Explosion dans la cellule d’espionnage des forces françaises à Raqqa

Tue Feb 12, 2019 7:18PM

Attentat à la bombe dans le Nord syrien. ©Muraselon/illustration

Attentat à la bombe dans le Nord syrien. ©Muraselon/illustration

Une explosion a secoué le mardi 12 février vers 19 h, heure locale, la cellule de renseignement et d’espionnage des forces françaises, située dans un lieu qui était avant la guerre une usine sucrière, à Raqqa, en Syrie.

Selon l’agence de presse Sputnik, cet endroit est à présent la cellule d’opération des forces françaises sur la rive est de l’Euphrate.

Personne n’a réussi jusqu’à présent à pénétrer dans le lieu de l’explosion et de plus amples informations sur le niveau des pertes et dégâts causés par l’explosion, entendue dans toute la ville de Raqqa, se font toujours attendre.

Des camions de pompiers et des ambulances ont pourtant été aperçus alors qu’ils se rendaient vers le lieu de l’explosion, autour duquel les forces de la coalition américaine ont immédiatement établi un périmètre de sécurité, ajoute Sputnik.

Ces brèves informations laissent imaginer que cette explosion, apparemment provoquée par une motocyclette piégée, a causé un grand nombre de tués et de blessés, précise l’agence de presse russe.

L’usine sucrière de Raqqa se situe sur la route Raqqa-Hassaké au nord de la ville de Raqqa et abrite le QG des forces françaises.

Selon l’agence de presse Sputnik, des sources syriennes ont rapporté que l’armée américaine s’était enfuie en pleine nuit de la ville de Tabqa lundi, dans la banlieue sud-ouest de Raqqa et que les Syriens avaient brûlé des drapeaux américains dans la ville.

Selon le rapport, une colonne militaire composée de 30 véhicules était partie en direction du centre de la province de Raqqa et les Forces démocratiques syriennes avaient coupé l’électricité des villes et villages situés dans la banlieue ouest de Raqqa pour faciliter la fuite des Américains.

Les forces américaines se seraient installées dans l’une des écoles primaires sur l’île Ayed.

Ces sources ajoutent que les principales forces américaines se sont retirées de Tabqa et que seule une unité d’espionnage est restée dans une école au sud de la ville, avec pour mission de brouiller les systèmes de communication et de perturber leur fonctionnement.

Des habitants syriens de la province de Raqqa ont manifesté le samedi 9 février pour réclamer une fois de plus le retrait des forces américaines et françaises de Syrie et la fin des ingérences étrangères dans leur pays.

Syrie : les drapeaux français brûlés

Syrie : les drapeaux français brûlés

Une nouvelle fois, la population de Raqqa est descendue dans la rue pour réclamer le retrait des forces américaines et françaises et la cessation des ingérences étrangères.

Sur les images vidéo diffusées à ce sujet sur les réseaux sociaux, on voit les manifestants afficher leur volonté d’en découdre avec les envahisseurs américains et de mettre un terme à la présence illégitime des troupes étrangères en Syrie.

Les participants à cette manifestation ont incendié les drapeaux de la France et des États-Unis en signe de protestation contre l’occupation de la Syrie par les forces de la coalition américaine. Ils scandaient aussi des slogans contre les forces d’occupation.

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/02/12/588408/Raqqa-explosion-espionnage-QG-forces-franaises


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire