RETOUR TRIOMPHAL DE BOMBARDIERS EN RUSSIE

 

De nouveaux avions militaires russes ont quitté mercredi matin la Syrie, conformément à l'annonce de Vladimir Poutine, pour la Russie, où le secrétaire d'Etat américain John Kerry se rendra dans une semaine pour rencontrer le président russe.

Des avions de combats SU-25 et des avions de transport IL-76 ont quitté la base aérienne de Hmeimim (nord-ouest de la Syrie), a annoncé le ministère russe de la Défense dans un communiqué. Ces appareils militaires suivent un premier groupe déjà parti mardi, qui a atterri à Voronej, dans le sud-ouest de la Russie, sous les vivats de la foule.

En dépit de ce retrait, Moscou poursuivra ses frappes contre des «objectifs terroristes», a toutefois prévenu l'armée russe.

Le secrétaire d'Etat américain a indiqué qu'il rencontrerait la semaine prochaine à Moscou le président russe Vladimir Poutine et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov pour évoquer les moyens de «faire avancer efficacement le processus politique, et de profiter de ce moment», rapporte Reuters.

«Aujourd'hui, alors que nous marquons le cinquième anniversaire du début de cette guerre horrible, nous sommes peut-être face à la meilleure occasion que nous ayons eue depuis des années pour y mettre fin», a déclaré John Kerry, qui a salué la décision russe de retirer l'essentiel de ses forces en Syrie.

La représentante officielle du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a pour sa part déclaré que la date exacte des négociations n'était pas encore fixée, précisant que «la possibilité de la venue de John Kerry à Moscou» était actuellement à l'étude.

Lundi soir, Vladimir Poutine a annoncé, à la surprise générale, que la tâche de ses forces armées en Syrie avait été «globalement accomplie». La Russie gardera sur place «un site de logistique aérienne» pour surveiller le respect du cessez-le-feu, entré en vigueur le 27 février, a précisé le Kremlin, ajoutant qu'elle maintiendra également ses systèmes de défense antiaérienne «les plus modernes», a priori les S-400.

Source : agences et rédaction

 

 
http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=17756&cid=340#.VumwgebXqSo

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau