SANS LE PRESIDENT ASSAD LA SYRIE SERAIT DEMEMBREE

Sat Apr 23, 2016 3:16PM
 
 
Elian Massaad, chef de la délégation des opposants intérieurs syriens à Genève. ©abiadaswad
 
Elian Massaad, chef de la délégation des opposants intérieurs syriens à Genève. ©abiadaswad

Le chef de la délégation des opposants intérieurs syriens à Genève, également secrétaire du Parti de la conférence nationale « Syrie Laïque », Elian Massaad, a vivement critiqué la position du Haut Comité des négociations (opposition basée à Riyad), appelant le président syrien Bachar al-Assad à quitter le pouvoir.

Elian Massaad a déclaré que le départ de Bachar al-Assad aboutirait au démembrement de la Syrie.

Plus loin dans ses propos, il a fait allusion à ses consultations avec l’émissaire spécial des Nations unies pour la Syrie, Staffan de Mistura, et il a ajouté :

« Nous avons discuté avec de Mistura du sort de Bachar al-Assad et insisté sur le fait que dans le cas de son départ, la Syrie se verrait divisée entre les parties belligérantes ».

M. Massaad a poursuivi en disant qu’en cas de la victoire de Bachar al-Assad aux prochaines élections présidentielles en Syrie, tout le monde serait tenu de le reconnaître comme le président légitime de la Syrie.

Fustigeant les politiques de l’opposition syrienne basée à Riyad envers les négociations de paix à Genève, il a affirmé que le HCN cherchait à conduire en échec les pourparlers de paix sur le règlement de la crise syrienne. Tout en se disant inquiet de l’échec de l’accord de cessez-le-feu en Syrie, il a déclaré :

« Sans aucun doute, l’échec de cet accord aura des effets négatifs sur le processus des négociations ».


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau