SI DAMAS LE DEMANDE LA RUSSIE PARTICIPERA AUX COMBATS EN SYRIE

 
 
  Si Damas le demande, la Russie étudiera la participation de ses forces en Syrie
L’équipe du site

Damas pourrait très bien demander à la Russie la participation de ses forces pour combattre le terrorisme en Syrie, et Moscou est prête à étudier cette demande.
 
« Il n’y a actuellement pas de combats avec les forces russes sur le terrain. Mais en cas de besoin, Damas pourrait très bien étudier cette éventualité », a déclaré jeudi le ministre syrien des Affaires étrangères Walid al-Mouallem, lors dans entretien avec la chaine syrienne al-Ikhabriyya.
« Jusqu'à présent l’armée est capable. Ce dont nous avons besoin franchement ce sont des munitions et des armes de qualité pour affronter l’armement de qualité entre les mains de ces groupuscules terroristes », a-t-il expliqué.

Côté russe, c’est le porte-parole du président Dimtri Peskov qui a été invité à répondre aux déclarations syriennes : «  Si nous recevons une telle demande, nous l’étudierons bien entendu dans le cadre de nos contacts et de notre dialogue bilatéral. Mais aujourd’hui il est difficile de parler de ce sujet d’une façon abstraite », a-t-il dit lors d'un point de presse à Moscou.

De la capitale syrienne, Mouallem avait quant à lui tenu à préciser que la coopération entre les forces syriennes et les forces russes relève de la coopération stratégique et profonde, affirmant que «personne ne peut dans ce monde influer sur la décision syrienne».

Le ministre syrien a aussi rendu compte que de nombreuses factions syriennes qui ont été trompées ont changé de cap et sont maintenant en train de combattre aux cotés de l’armée.   


Selon lui, la Syrie lutte tous les jours contre le terrorisme alors que les autres sont au bord du désespoir, en allusion aux pays hostiles au gouvernement syrien. « Les pays qui ont soutenu le terrorisme pendant quatre années pensaient en être à l’ abri. Voilà qu’ils s’est retourné contre eux », a-t-il ajouté.

Il a accusé la Turquie de soutenir «le terrorisme pour des raisons idéologiques», raison pour laquelle, d’après lui, elle ne combattra pas la milice takfiriste Daesh (Etat islamique). « L’une des causes de l’échec des Etats-Unis pour éradiquer Daesh est sans aucun doute la position turque », a-t-il soutenu.

Et de conclure avec une certaine satisfaction qu’il est de plus en plus question aujourd’hui en Occident que sans collaboration avec l’Etat syrien dans la lutte contre le terrorisme, la Coalition internationale dirigée par les USA échouera ».


Des R-166 russes dans les rues syriennes ?

Cette déclaration intervient alors qu’il est question dans les medias de renforts militaires russes ayant été dépêchés dernièrement en Syrie.

Jeudi, Reuters a rendu compte de la présence de quatre hélicoptères russes sur un aérodrome en Syrie.

Une source militaire syrienne a révélé pour la Reuters que l’armée syrienne a commencé à utiliser ces dernières semaines de nouvelles armes aériennes et terrestres en provenance de Russie, après que des soldats syriens se sont entrainés à leur maniement. « Ces armements sont d’une grande efficacité et ils peuvent frapper leurs cibles avec une grande précision », a expliqué cette source.

Les réseaux sociaux ont publié les photographies de véhicules blindés dans les rues syriennes, surtout dans la province de Hama.

Selon l’expert militaire Mohammad Mansour, cité par le site d’information libanais al-Hadath News,  il s’agirait d’une station radio ambulante de type R-166-05.

12 raids contre Daesh à Raqqa

Jeudi, pour des avions de combats syriens ont effectué 12 raids contre des positions de Daesh situées dans la ville de Raqqa, qui se trouve dans la province du même nom, et qui est occupée par cette milice wahhabite takfiriste depuis 2013.

Selon Russia Todays, citant des militants syriens sur Twitter, l’attaque sans précédent a fait des morts et des blessés et a visé des régions habituellement bombardées par la Coalition internationale.

Zabadani : le quartier Naboua conquis

A Zabadani , ville à 45 km au nord-ouest de Damas sur le point d’être conquise entièrement après un combat de 2 mois, le Hezbollah et l’armée syrienne ont pris le contrôle de la totalité du quartier Naboua, ainsi qu’un certain nombre de bâtiments à Aïn al-Hamet.

Et ce après de violents combats au cours desquels plusieurs miliciens ont été tués et blessés et des armes ont été confisquées.

Ce vendredi, le bureau de Media de guerre en Syrie a fait part de la destruction d'un véhicule muni d'un 14.5, à proximité de la rue de la Municipalité de Zabadani, et il y a eu des tués et des blessés.

L'armée a aussi pilonné à l'artillerie lourde des attroupements de miliciens dans la localité de Madaya située au sud de Zabadani.    

 

Source: Divers

18-09-2015 - 16:45 Dernière mise à jour 18-09-2015 - 16:52 | 779 vus

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=259829&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau