SYRIE : 1000 CAMIONS CITERNES DE DAESH DETRUITS PAR L'AVIATION RUSSE

 

L'aviation russe a détruit ces derniers jours en Syrie plus de 1.000 camions-citernes transportant du pétrole dans les fiefs de «Daech», rapporte le ministère russe de la Défense.

«L'aviation russe a détruit en cinq jours plus de 1.000 camions-citernes transportant du pétrole brut vers les usines contrôlées Plus de 1.000 camions-citernes de «Daech» détruits en Syrie par les avions russespar Daech», a annoncé lundi le porte-parole officiel du ministère russe de la Défense, le général Igor Konachenkov.

Selon le porte-parole, deux colonnes de véhicules transportant du pétrole vers les raffineries contrôlées par le groupe terroriste ont été détectées près de la ville de Raqqa au cours d'une reconnaissance aérienne. Les bombardiers russes Su-34 ont détruit au moins 80 camions. Un réservoir de pétrole a également été détruit à 50 kilomètres au nord de Deir Ez-zor, selon la même source.

Mercredi dernier, le chef des opérations militaires russes en Syrie, le général Andreï Kartapolov, a annoncé que l'aviation russe a reçu l'ordre de viser les camions-citernes transportant des produits pétroliers dans les zones contrôlées par «Daech».

L'organisation terroriste contrôle la majorité des champs pétroliers de Syrie, notamment dans la province de Deir Ezzor, et les camions-citernes et sites d'approvisionnement en pétrole fournissent de précieux revenus à «Daech». Selon une enquête publiée en octobre par le Financial Times, la contrebande de pétrole rapporte aux miliciens 1,5 million de dollars par jour lorsque le prix moyen s'établit à 45 dollars le baril.

Dans le même contexte, l'armée russe a annoncé lundi avoir bombardé 472 «cibles terroristes» en Syrie ces dernières 48 heures.

Au total, les avions russes ont effectué 141 sorties dans les provinces d'Alep (nord-ouest), d'Idleb (nord-ouest), de Lattaquié (ouest), de Hama (centre), d'Homs (centre), de Raqqa (est), de Deir Ez-Zor (est) et dans la région de la capitale, Damas. Ces régions ne sont pas toutes contrôlées par les extrémistes de «Daech».

Selon l'armée russe, les «groupes terroristes» ont subi de lourdes pertes notamment à Seraqeb, dans la province d'Idleb, et à Qalaat al-Madiq, dans la province de Hama. La province d'Idleb est sous le contrôle de l'«Armée de la Conquête», composée de terroristes, tel que le «Front al-Nosra».

Dans son communiqué, le ministère russe dénonce par ailleurs «les accusations sans preuves et citant des témoins anonymes» de l'armée américaine, qui accuse l'aviation russe de bombarder la soi-disant «opposition syrienne modérée».

Source : agences et rédaction

23-11-2015 | 15:44
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau