SYRIE : 1458 FRAPPES RUSSES EN UNE SEMAINE

Syrie : 1458 frappes russes en une semaine, les milices sur la défensive
L’équipe du site

En une semaine, quelque 1458 frappes russes aériennes ont été réalisées sur plusieurs régions syriennes, où dans la plupart des cas les milices se trouvent désormais sur la défensive.

Le ministère russe de la Défense a fait savoir vendredi que plusieurs chefs terroristes ont péri dans des frappes aériennes menées par l’aviation russe ces derniers jours.

«La semaine dernière, entre le 26 novembre et le 4 décembre, les avions russes sont sortis à 431 reprises de la base aérienne de Hmeimim [dans la province syrienne de Lattaquié] et effectué 1 458 frappes de précision contre des installations dans les provinces d’Alep, d’Idleb, de Lattaquié, de Hama, de Deir ez-Zor et de Raqqa», a expliqué le représentant russe, rapporte l'agence russe Sputnik.

Des centres de commandement, des bunkers ainsi que des camps d’entraînement de terroristes et des dépôts d’armés ont été ciblés.

Le porte-parole a aussi souligné que tous les bombardiers et avions d’attaque russe ont bénéficié du support des avions de chasse SU-30 lors de leurs sorties. Ces mesures ont été prises suite au crash du SU-24, abattu par un F-16 turc le 24 novembre dernier.


Dans la province de Lattaquié, un bunker abritant le leader d’un important groupe terroriste nommé Abou Abdo et plusieurs autres commandants a été détruit dans la localité de Kessab, a annoncé lors d’un briefing Igor Konachenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense.

Dans les détails, trois raids aériens ont été menés pour "détruire un bastion majeur de combattants situé sur l'une des collines les plus importantes du point de vue tactique", a annoncé l'armée. "En conséquence, la colline est occupée par les forces gouvernementales syriennes", s'est félicité M. Konachenkov.

Il est également question dans cette région où les combats opposent les forces régulières à l’armée al-Fateh qui comprend la branche d’Al-Qaïda en Syrie, le front al-Nosra, que le leader religieux de ce dernier le saoudien cheikh Abdallah al-Mohaysni a été blessé à la tête par l’éclat d’un missile russe (photo à droite).

«Plusieurs leaders [terroristes] ont également été éliminés dans la semaine près du village d’el-Latamna dans la province de Hama», a  précisé le porte-parole de l’armée russe.


Le trafic illégal de pétrole des terroristes est toujours la cible des frappes russes. Selon le porte-parole russe, «près de 12 postes de pompage de pétrole, huit gisement pétroliers et raffineries, et plus de 170 camions citernes» ont été détruits dans le même délai.
  Au total, depuis le début des frappes russes contre les sites pétroliers détenus par Daesh, 12 puits de pétrole, 8 champs pétrolier et 170 camions-citernes ont été détruits par l'aviation russe.
   

Dans la province est d’Alep, le journal libanais al-Akhbar a rendu compte d’une progression sur le front de l’aéroport Kwayrès qui a été libéré le 10 novembre dernier, après deux années et 7 mois de siège. Et il est question de la libération de la localité Nasrallah.
Cette avancée a permis mercredi dernier la libération des dépôts de blé dans la localité Rassam al-Abed, (photo à gauche) ainsi que d’autres villages avoisinants qui  étaient occupés par la milice wahhabite takfiriste Daesh.


Dans la province nord d’Alep, des miliciens turkmènes se sont emparés de trois villages syriens contrôlés par Daesh à la frontière turque lors d'affrontements qui ont fait 13 morts dans les rangs de cette minorité.
Selon l’OSDH, c'est la première fois que ces combattants turkmènes des brigades du Sultan Mourad mènent le combat contre l'EI dans cette région, et cela après avoir reçu le soutien de la Turquie.
Les combats se concentrent dans les régions à l'est de la ville de Azaz, près de la frontière turque. La région d'Azaz abrite de longue date la minorité des Turkmènes syriens, à l'instar d'Alep ou de Lattaquié.

Toujours selon l’OSDH, un véhicule de Daesh a été visé et détruit par l'aviation de la coalition internationale dans la nuit de vendredi à samedi dans la même région où avaient lieu les combats.
Selon l’AFP, Ankara et Washington veulent s'assurer que Daesh déserte une zone allant de Jarablus à Azaz.



Dans la province nord-ouest de Deraa, 13 milices ont convenu d’arrêter leur offensive lancée contre la localité Jadyat, après avoir essuyé de lourdes pertes, en l’occurrence 48 tués dont 12 chefs militaires de terrain.
Toujours à Deraa, un dirigeant du front al-Nosra, connu sous le patronyme Abou Jilbib le jordanien a péri dans l’explosion d’un engin piégée au passage de sa voiture dans la province est de Deraa.

 

Dans la Ghouta orientale, à l'est de la capitale, l'armée syrienne a repris plusieurs fermes au nord du village Marj al-Sultane où les combats font rage depuis plusieurs semaines entre les troupes régulières et la milice pro saoudienne Jaïch al-Islam.  
 

 

Source: Divers

05-12-2015 - 18:09 Dernière mise à jour 05-12-2015 - 18:51 | 745 vus
 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau