SYRIE : AL-NOSRA MASSACRE 26 DRUZES QU'IL QUALIFIE D'ATHEES

 

Les médiations d'une partie politique libanaise en faveur de la communauté druze du rif d'Idlib n'ont pas réussi à protéger ses membres. En effet, le chef de cette cette partie s'est éloigné des médias et s'est contenté de quelques tweets pour narrer ce qui a eu lieu et réduire l'ampleur du massacre.

Mais la vérité s'est imposée : le «front Al-Nosra» a commis un massacre contre les habitants du village Kaleb Laouzé dans le rif nord d'Idlib. 26 hommes, femmes et enfants y ont en moins péri.
De fait, les menaces lancées par le «front Al-Nosra» contre les habitants n'étaient pas des blagues comme certains ont estimé. C'étaient des menaces sérieuses lancées par la branche d'«Al-Qaïda» dans le Levant. Un massacre perpétré de sang-froid, contrairement aux allégations de certains.

Des sources locales ont rapporté que des dizaines de membres d'«Al-Nosra» ont agressé puis occupé la demeure d'un notable du village druze syrien. Un fait qui a poussé les jeunes du village à s'insurger contre les agresseurs et à les expulser de la demeure. Conjointement, le leader d'«Al-Nosra», Abou Abdel rahman le Tunisien guettait la situation. Il a lancé une offensive contre le village et ses habitants les qualifiant de druzes athées. Il y a tué de sang-froid plus de 26 citoyens.

 


Et la source locale de rapporter à Alahednews que les miliciens d'«Al-Nosra» ont assiégé le village situé près de la frontière turque, puis l'ont envahi par des centaines de combattants. Ils y ont tué plus de 5 civils d'une même famille. Puis ont tiré contre d'autres et ont même égorgé certains. Selon la source trois religieux et deux femmes font partie des victimes.

Parmi les martyrs, on cite : Cheikh Nadim Chahine, cheikh Rachid Saad (75ans), MiladRizk, FakhroChibli, Ahmad FakhroChibli, FarajFakhroChibli, menhemFakhroChibli, FakherChibli, Anwar Chibli, RahafChibli (8ans) et plusieurs autres....

Ces villages conquis par «Al-Nosra» il y a un an, suite à des accrochages avec «Daech», ont souffert des exactions de ce front, ce qui fut une des raisons du massacre. En effet, quelques jours avant la tuerie, Abou Abdelrahman a demandé aux habitants de livrer leurs fils âgés entre 10 et 14 ans, pour suivre des cours de formation religieuse et militaire dans les camps du front.
Cette demande a été accompagnée de perquisitions et de la saisie des armes des demeures du village. En plus, les miliciens étrangers d'«Al-Nosra» ont demandé de se marier avec les fillettes du village sous le prétexte de prouver l'adhésion des habitants à l'Islam.

D'ailleurs un des notables du village avait rassuré ses compatriotes qu'un accord a été conclu avec «Al-Nosra» selon lequel ils seront épargnés à condition de proclamer leur adhésion à l'Islam et de détruire les mausolées de leurs patrons dans les villages druzes du rif d'Idlib. Mais cet accord présumé ainsi que les promesses des Renseignements turcs de protéger les druzes d'Idlib ont été vains. Même l'entité sioniste s'était dernièrement intervenue prétendant vouloir protéger cette communauté, à la suite des exhortations d'un haut leader druze de se soulever contre le régime syrien et de combattre aux côtés d'«Al-Nosra».

Le massacre atroce perpétré contre ce village, s'est déroulé dans le contexte de déclarations de responsables sionistes ayant annoncé leurs craintes pour les druzes syriens et leur disposition à agir afin de les protéger.

Mais ceux qui ont planifié ce massacre ou qui ont aidé «Al-Nosra» dans son offensive contre certains villages et régions syriennes, n'ont pas pris en compte, selon des sources locales, la détermination du peuple syrien, de toutes ses composantes à défendre le territoire, loin de la polarisation politique ou de l'angle de vue purement confessionnel de certains politiciens.

En effet, les Syriens conjuguent leurs efforts aux côtés de l'armée loyaliste dans toutes les zones d'accrochage. C'est ce qui a été d'ailleurs prouvé dans l'attitude des habitants du village Al-Thaalé qui ont défendu leur village par leurs armes modestes, tout comme les habitants de Kaleb Laouzé, sans attendre l'intervention des Turcs, des Jordaniens ou d'une tierce partie.

Source : Al-Ahednews

 

15-06-2015 | 15:35
 
 
 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau