SYRIE : AUCUNE PUISSANCE ETRANGERE NE PEUT DECIDER A LA PLACE DU PEUPLE

 

IRIB- Mardi au cours d'un point de presse avec son homologue autrichien, le président iranien, Hassan Rohani, en réponse au journaliste de la télévision autrichienne ORF sur l'approche de Téhéran envers la Syrie, a dit :" Tous les pays doivent contribuer au rétablissement de la sécurité et de la stabilité en Syrie et baliser le terrain à l'instauration de la démocratie dans ce pays."


Evoquant qu'une Syrie en pleine sécurité assure les intérêts de la région et du monde, le président iranien a ajouté :" Tous les pays de la région et les pays influents dont les membres de l'UE doivent conjuguer leurs efforts à ce sujet et Téhéran assistera à tout dialogue aboutissant au rétablissement de la sécurité, de la stabilité et de l'indépendance en Syrie".
Ce qui est important pour Téhéran c'est la vie des citoyens syriens et le rapatriement des réfugiés, a souligné Hassan Rohani avant de souligner :" Cette question est dans l'intérêt de la région et du monde et la RII considère comme sa mission internationale, régionale, humaine et islamique, tout effort pour empêcher la mort des citoyens syriens".
Le président iranien a également précisé :" Il n'y a l'ombre d'aucun doute que le rapatriement des réfugiés et le rétablissement de la stabilité et de la démocratie sont souhaités par la RII. La table des négociations et les parties assistant à ces négociations ne sont pas importantes. Pour nous c'est l'accès à la paix et à la stabilité au Moyen-Orient qui compte".
Le président Rohani a affirmé que l'avenir de la Strie serait bâti pat les Syriens qui décideront de la nature de leur système politique dans l'avenir et que les pays étrangers ne devaient pas et ne pouvaient décider pour la Syrie.
 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau