SYRIE : DE NOUVEAUX AEROPORTS BIENTOT OPERATIONNELS

Syrie: nouveaux aéroports en service, Lattaquié et Deir Ezzor dans le collimateur
L’équipe du site
 

Une nouvelle phase se prépare pour les mois prochains en Syrie et devrait s’illustrer par une escalade des frappes russes qui accompagnent des attaques menées par l’armée syrienne et ses alliées sur plusieurs fronts. Selon le journal libanais al-Akhbar, le prochain mois de décembre s’annonce particulièrement orageux dans ce gouvernorat.

Nouveaux aéroports en action

Plusieurs aéroports militaires syriens feront leur entrée dans la bataille. En plus de Hmeimim, dans la province de Lattaquié, l’aéroport de Chairate situé à 30 km au sud-est de Homs sera bientôt actif, avec ses deux aérodromes de 3 km de longueur, et ses 40 garages d’avions, sans oublier la protection dont il jouit grâce aux missiles sol-air et air-sol.

Selon al-Akhbar, des experts et des ingénieurs de nationalités, russe, syrienne, iranienne et chinoise se sont attelés ces 45 derniers jours pour le réaménager, sachant qu’il se situe non loin de régions contrôlées par la milice wahhabite takfiriste Daesh (Etat islamique)


L’aéroport militaire al-Neirab situé à 5 km d’Alep devrait lui  aussi entrer en service.

Lattaquié : Avant l’hiver

Sur le terrain, après avoir opéré des changements importants sur les deux fronts de la province de Hama-Sahl alGhab, et de la province est et sud-est d’Alep, ce sont les deux fronts de Lattaquié et Deir Ezzor qui se trouvent depuis quelques jours dans le collimateur des attaques de la Syrie et de ses alliés.
 
Ces deux derniers jours, le front du nord de la province de Lattaquié, jusqu'à la frontière avec la Turquie a connu une importante  recrudescence des frappes.

Le but étant selon des sources syriennes d’élargir la ceinture sécuritaire de la plupart des points militaires sur le littoral syrien tout en réduisant les capacités de frappes des miliciens contre les régions résidentielles de cette zone.

C’est aussi une course contre l’hiver qui est entamée par les Russes, car les neiges hivernales sont particulièrement préférées par les miliciens qui sont venus du Caucase.

Sur le terrain, c’est le 4ème régiment de l’armée syrienne qui mène les combats avec ses alliés. Vendredi, plusieurs collines ont été restituées sur les hauteurs Zahi et Zweik, selon le correspondant d’al-Manar. Le village Daghmachliyyeh a été libéré. Une soixantaine de miliciens ont péri.

 

Deir Ezzor : frappes russes et syriennes les plus intenses

Or, ces derniers jours, les avions russes et syriens ont été les plus actifs dans le gouvernorat de Deir Ezzor, qui renferme les plus importants champs pétroliers. Il est occupé par Daesh ainsi que la majorité de la capitale provinciale, à l'exception de l'aéroport militaire et de quartiers aux alentours aux mains des forces gouvernementales.

L’AFP parle de frappes russes et syriennes  les plus intenses dans cette province depuis le début du conflit en mars 2011, citant l’OSDH, instance de l’opposition armée siégeant à Londres. Celle-ci a rendu compte de 70 raids durant lesquels 40 personnes seraient mortes. Les raids ont visé la capitale provinciale éponyme, les villes de Mayadine et Boukamal ainsi que des localités et trois champs pétroliers, a précisé l'OSDH.

Il est également question d’une attaque menée par Daesh contre l’aéroport de Deir Ezzor qui a été avortée, et de 30 miliciens de tués. Ce samedi, de violents combats se poursuivaient autour de cet aéroport.  

 

Chiffres russes : 600 miliciens Daesh abattus   

Côté russe, l’agence Sputnik a rendu compte de la mort de plus de 600 miliciens Daesh dans les environs de Deir Ezzor, à la suite de frappes menées par l'aviation militaire russe contre des cibles terroristes. Ont été détruits par les forces aériennes russes ont détruit 23 camps d'entraînement de rebelles, 19 usines productrices d'armes et 47 dépôts d'armes.

En tout et pour tout, suite à l'opération de l'aviation russe, ce sont 820 cibles terroristes qui ont été détruites et un acheminement illégal de 60.000 tonnes de pétrole sur le marché noir qui a été empêché.

Le ministre de la Défense Sergueï Choïgou  évoque aussi la destruction de 15 stations de conservation et de traitement du pétrole et 525 camions-citernes appartenant à Daesh.

En l'espace de quatre jours, l'aviation russe a utilisé 101 missiles de croisière et 1.400 tonnes de bombes pour frapper la milice wahhabite takfiriste.

Choïgou a rendu compte de 18 missiles de croisière, de type Kalibr, qui ont frappé sept cibles terroristes dans les provinces de Raqqa, d'Idleb et d'Alep, à une distance de 1.500 km. C’est la troisième fois que ces missiles sont utilisés par les Russes dans le conflit syrien. (
Voir vidéo)

La flotte russe engagée en Syrie compte 10 navires, dont six se trouvant en Méditerranée, a précisé le ministre russe de la Défense.



Et les raids de l’aviation syrienne

Quant aux forces syriennes, elles ont réalisé entre le 15 et le 20 novembre, 114 sorties et frappé 447 cibles terroristes, a rapporté un représentant de l'armée, le général Ali Mayhoub, cité par Sputnik. Et ce « dans les provinces de Damas, d'Homs, d'Idleb, d'Hama, d'Alep, de Deir ez-Zor et de Lattaquié ».


Dans le cadre de ces opérations de ces six derniers jours, un dépôt d'armes et deux postes de commandement ont été détruits dans des banlieues de Damas et aux alentours de la ville de Douma. Dans d'autres banlieues de Damas, l'armée syrienne a détruit des dépôts d'armes, de mitrailleuses et d'obus.XXXXX

Les forces syriennes ont aussi frappé deux postes de commandement, des véhicules et de l'équipement des terroristes à Saraqib, dans la province d'Idleb, trois postes de commandement, quatre dépôts d'armes et une colonne de véhicules armés de mitrailleuses dans la province d'Homs, des postes de commandement, 13 véhicules et deux usines de production d'explosifs dans la province de Deir Ezzor, a précisé Ali Mayhoub.

Lors de son offensive dans les alentours de la ville d'Alep, l'armée syrienne a par ailleurs réussi à éliminer un groupe terroriste connu sous le nom de Brigade islamiste pour la paix.

"Nous avons infligé de grandes pertes à l'ennemi que ce soit personnelles ou matérielles", a indiqué le général Mayhoub.
"Au sud-ouest de la ville d'Alep, nos forces ont entièrement écrasé le groupe terroriste Brigade islamiste pour la paix", a-t-il rajouté.

En même temps, l'armée syrienne poursuit son offensive contre Daesh dans les alentours de Deraa, au sud-ouest de la Syrie, non loin de la frontière avec la Jordanie.

 

Source: Divers

21-11-2015 - 15:39 Dernière mise à jour 21-11-2015 - 17:05 | 1809 vus

 


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau