SYRIE : DEDOUBLEMENT DE L'ASL...

Syrie: le dédoublement de l’ASL…
 

En Syrie, il semble maintenant confirmé que l'on a affaire non pas à une "Armée Syrienne Libre" (ASL/Free Syrian Army) mais à trois, voire quatre.

Cette organisation armée composée initialement de militaires déserteurs des forces armées syriennes au début du conflit en Syrie, fait partie de la rébellion perçue [et voulue]  comme modérée par Washington et ses alliés a fini par se dédoubler.

Depuis quelques jours, l'état-major russe rapporte que certaines opérations des forces aérospatiales russes en Syrie ont été effectuées pour venir en aide à l'Armée Syrienne Libre contre Daech.

Beaucoup d'observateurs ont cru que l'Armée Syrienne Libre évoquée par Damas et Moscou était celle qui se battait contre l'Armée Syrienne jusqu'à la fin de l'année 2013 avant de battre en retraite et laisser le terrain à Daech.

En réalité, si l'ASL "historique" est en train d'être réhabilitée par Washington, Ryad et Tel-Aviv, d'autres ASL ont été mises sur pieds dans ce qui semble être une opération complexe de création de rébellions parallèles, laquelle n'est pas sans rappeler ces fameux maquis parallèles ayant failli détruire l'insurrection algérienne durant la guerre d'Algérie.

C'est l'Armée Syrienne Libre bis formée par des unités des forces de la Défense nationale (NDF, National Defence Forces), une force paramilitaire loyaliste se battant avec acharnement aux côtés de l'Armée syrienne, qui a bénéficié du soutien des frappes aériennes russes.

Il en existe une autre encore, formée par des éléments mécontents issus des autres factions de la rébellion et d'officiers déserteurs de l'ASL soutenue par l'Otan. D'autres informations font état d'une quatrième ASL où prédomine l'influence des services spéciaux turcs (bien que ces derniers jouent un rôle de premier plan au sein de l'ASL historique) et dont l'objectif demeure encore plus qu'ambigu.

Cependant, l'ASL n'est pas la seule faction rebelle à se dédoubler. Une trentaine d'organisations armée dont la puissante Jabhat Ennosra (le Front al-Nosra) et Ahrar Al-Sham (les Hommes Libres du Levant) ont donné naissance à d'autres groupes armés suivant la fluctuation des influences exogènes ou du rapport flottant entre les différents pays soutenant ces factions.

Daech est pour le moment la seule organisation épargnée par ce mouvement de fragmentation.

 

Source: Strategika 51

 

Source: Sites web

18-12-2015 - 18:42 Dernière mise à jour 18-12-2015 - 18:42 | 775 vus
 
 
 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

tourtaux-jacques
  • 1. tourtaux-jacques (site web) | 19/12/2015

Très bien dit Zoha pour le respect de la Vérité Historique!

Zohra MAHI
  • 2. Zohra MAHI | 19/12/2015

Effectivement cela ressemble à l'armée de Bellounis créée et armée par la France pour noyauter l'ALN . Cela s'est traduit par le massacre de Melouza qui a été necessaire pour garder la Résistance propre de toute manipulation interne. Il y a eu la tentative de la "Paix des Braves" les "braves" étant des maquisards retournés et traitres à leur nation qui auraient aussi agi contre l'ALN et puis la félonie des maquisards reçus de façon déloyale par De Gaulle à l'Elysée et enfin les "bleus de Chauffe" du Capitaine Léger qui ont failli décapiter la résistance et sont à l'origine de la bleuite. Heureusement l'ALN et le FLN et d'une manière générale, le peuple Algérien ont triomphé de toutes ces forfaitures et chausses-trappes . L'Occident qui a l'habitude de ces actions de traitrise ne fait que refaire ce qu'il a fait aussi bien en Algérie, qu'au Vietnam : diviser pour régner.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau