SYRIE : DES DIZAINES DE VILLAGEOIS DRUZES MASSACRES PAR AL-NOSRA

 

 
 
 
Des miliciens du «Front al Nosra», branche d'«Al Qaïda» en Syrie, ont massacré 40 villageois druzes dans le nord-ouest de la Syrie.

Le massacre a eu lieu mercredi 10 juin dans le village de Qalb Loze, dans la province d'Idlib. Des personnes âgées et au moins un enfant figurent parmi les morts.

Selon des sources locales, l'une des raisons du massacre est le refus des villageois de remettre leurs fils âgés entre 10 et 14 ans aux terroristes d'al-Nosra. Il y a une semaine, le chef du groupe terroriste du Mont asSimaq, le dénommé «Abou Abdel Rahmane al-Tounissi» a ordonné que les adolescents devraient être soumis à une formation sur le combat dans un camp d'entraînement pour une durée de deux mois. Les terroristes d'al-Nosra ont également saisi les armes individuelles des villageois.

 
L'ancien ministre libanais Wiam Wahab a fait porter la responsabilité du massacre au «Qatar qui finance» le Front al-Nosra et à «la Turquie qui le soutient».
S'exprimant lors d'une virulente conférence de presse, M. Wahab a affirmé que «le sang des druzes ne sera pas vendu». Il s'est directement adressé au président syrien Bachar el-Assad : «Nous avons besoin d'armes, de chars et de roquettes à Soueida» (sud de la Syrie). «Si cela n'est pas fait, le régime syrien en porterait la responsabilité», a-t-il prévenu. «Nous tuerons ceux qui nous tuent», s'est emporté l'ancien ministre. M. Wahab a par ailleurs affirmé que «seul l'axe de la Résistance (irano-syrien) protège les druzes», prenant ainsi le contre-pied du leader druze Walid Joumblatt.

Le chef du Parti socialiste progressiste (PSP) a entrepris des contacts avec des factions de la soi-disant «opposition» et des représentants de pays étrangers pour circonscrire l'incident, indique un communiqué publié jeudi par le PSP, qui dénonce «la manipulation médiatique».
La veille, ce dernier avait une fois de plus appelé les druzes de Syrie à rejoindre les rangs de la soi-disant «révolution syrienne», puisque «le régime est fini». Il avait aussi invité les «parasites druzes suspects» proches de Bachar el-Assad à laisser les druzes faire leur choix en paix.

La religion druze, issue de l'islam, est considérée comme hérétique par Al Qaïda. Une petite communauté druze (près de 22 000 personnes) est établie dans la région d'Idleb, éparpillée entre 18 villages dans le rif de ce district, aujourd'hui sous le contrôle du Front al-Nosra. La Syrie compte près de 600 000 druzes, qui représentent à peine 2 % de la population. Ils sont présents en nombre dans la région de Soueida, dans le sud du pays.

Source : agences et rédaction

 

11-06-2015 | 14:43
 
 
 

 

 
 
 
 
 
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau