SYRIE : ECHEC DE LA STRATEGIE OCCIDENTALE

 
 

 

Oct 15, 2015 05:49 UTC

Dans le droit fil de faire front au terrorisme et de renforcer le gouvernement de Bachar Al-Assad, La Russie a effectué le 29 septembre ses premiers raids en Syrie et ce après de longs moments de soutien politique à Damas au Conseil de Sécurité et de conseils militaires et après la fin des travaux de sa base militaro-mariitme à Lattaquié.

Les avions russes, après quelques raids "réels" contre les positions tertroristes, ont réussi à les cibler dans plus de 40 pourcent de leurs bases et centres. Ce qui est, entretemps, digne d'attention, ce sont les réactions des Etats occidentaux et arabes au sujet de l'entrée en scène de la Russie. Le noyau de ces réactions insiste sur les allégations de violation des droits de l'homme, à savoir prétendûment le nombre de de civils tués, pleurnichant aussi pour les bons terroristes! Le scénario anti-russe à ce sujet a trois axes principaux : primo: jouer d'un atout dit l'opinion publique pour priver la Russie de toute sorte de légitimité de faire la guerre contre le terrorisme : le tapage médiatique ocidental, notamment des Etats-Unis, de la France et de l'Allemagne accompagnés des pays riverains du Golfe persique et à leurs têtes le qAtar et l'Arabie saoudite et la Turquie qui en équipant le front Al-Nosra et Daesh, voulaient se débarasser du régime Assad. Le point intéressant, c'est l'ambiance médiatiquée créée qui permet aux gens comme le chef du Pentagone ou le secrétaire britannique au Foreign Office de prétendre que les attaques russes ne visaient pas du tout Daesh, mais les civils et les groupes soutenus par l'Occident.
Secundo : la mise en garde de l'Otan contre la Russie contre tout raid dans le ciel syrien et la perturbation des équilibres : le chef du Pentagone, lors d'une session de l'Otan tenue à bruxelles justement sur cette question, a menacé la Rusdsie de représailles. Les membres de l'Otan ont ainsi décidé d'augmenter leur présence et de renforcer leurs forces de réactions rapides.
Troisièmement, équiper les terroristes de nouvelles armes pour faire face aux raids russes et aux progressions de l'armée syrienne; dans ce cadre, le régime saoudien cherche à armer au maximum les terroristes, leur livrant plus de 500 armes anti-chars en l'espace d'une seule semaine, et même le quotidien libanais Al-Diyyar a fait état de la décision du Qatar de livrer via la Turquie plus de 2000 missiles Stinger aux opposants pour faire face aux raids russes, décision qui rencontre l'opposition de Washington craignant le danger de ces missiles pour les avions de la Coalition! plus d'un an après les raids inutiles contre les positions terroristes menés par la Coalition et la ùmontée en puyissance des groupes armés en Syrie, la Russie a décidé d'intervenir pour régler cette crise.
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau