SYRIE : EN 2015 LA GUERRE A TUE 55 000 PERSONNES DONT PLUS DE 2500 ENFANTS

 
 
Syrie: la guerre a fait plus de 55.000 morts en 2015

Syrie: la guerre a fait plus de 55.000 morts en 2015

© AP Photo/ Vadim Ghirda
 
International
 
URL courte
 
Situation en Syrie (555)
 
010301

Plus de 55.000 personnes ont été tuées en Syrie en 2015, dont plus de 2.500 enfants, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) alors que le pays est depuis cinq ans le théâtre d'un conflit sanglant.

 

L'ONG basée en Grande-Bretagne a par ailleurs indiqué que ce bilan portait à plus de 260.000 le nombre total de morts depuis le début du conflit en mars 2011, dans leur grande majorité des combattants.

 

Pour la seule année 2015, 55.219 personnes ont péri, dont 13.249 civils parmi lesquels figurent 2.574 enfants.

 

Un chiffre en recul par rapport à l'année 2014, durant laquelle les violences ont coûté la vie à 76.021 personnes.

La majorité des morts sont des combattants, dont 7.798 rebelles et plus de 16.000 jihadistes du groupe Etat islamique (EI), du Front Al-Nosra —la branche syrienne d'Al-Qaïda-, ou de milices associées, engagés contre le président Bachar al-Assad.

 

Au total, 17.686 personnes sont tombées dans les rangs du régime, dont plus de 8.800 soldats de l'armée, plus de 7.000 membres de milices pro-Assad, et 378 hommes du mouvement chiite libanais Hezbollah, engagé aux côtés de Damas.

 

Quelque 1.214 combattants étrangers ont également été tués, selon l'OSDH, qui s'appuie sur un large réseau de militants et de sources médicales à travers le pays en guerre.

Par ailleurs l'ONG précise que 274 personnes décédées n'ont pas pu être identifiées.

 

Depuis le début du conflit, qui a débuté par la répression de manifestations pacifiques et évolué en une guerre complexe opposant nombre d'acteurs et impliquant des puissances étrangères, l'ONG a documenté la mort de 260.758 personnes, dont plus de 76.000 civils, précise l'AFP.

 

Les combats ont également coûté la vie à 40.121 jihadistes, alors que l'aviation russe et une coalition internationale menée par les Etats-Unis sont récemment intervenues dans le conflit pour lutter contre les groupes extrémistes.


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau