SYRIE : IDLEB EST LIBRE!

« Idleb est libre, Nosra sort dehors », les habitants d’Idleb en ont ras-le-bol!
 

Plusieurs villes et localités du gouvernorat d’Idleb au nord ouest de la Syrie sont  le théâtre de plusieurs manifestations et rassemblements populaires exigeant le départ de la milice d’Al-Qaïda en Syrie le front al-Nosra.

Selon le journal libanais al-Akhbar, ces rassemblements ont eu lieu dans les villes et les localités d’Idleb, Bench, Salkine,  Kfar-Nonbol et Kfar Roumeh.

 « Idleb est libre, Nosra sort dehors », est l’un des slogans brandi par les manifestants d'Idleb, et qui protestaient contre la campagne d’arrestations menée par le Nosra contre des dizaines de jeunes de la ville, et leur torture.

La manifestation la plus importante a eu lieu a Kfar-Roumeh, où des miliciens ont pris part aux manifestations pour condamner les exactions d’Al-Qaïda, et surtout celles de sa brigade des Mouhajirine (Immigrés) qui comprend les éléments étrangers et leur ingérence dans la vie privée des gens.

Les manifestants ont aussi dénoncé la détérioration des conditions de vie et la hausse des prix, depuis que Nosra et Cie ont pris le contrôle de la région. Surtout que les miliciens ont monopolisé les hydrocarbures et ont  empêché leur livraison aux boulangeries et aux générateurs d’électricité. Ce qui a multiplié par dix les prix des marchandises.

 A Kfar-Noubbol , les gens sont descendus dans les rues après une décision prise par le front al-Nosra d’éliminer tous les étalages de marchandises qui permettaient à des dizaines de familles de subvenir à leurs besoins.

A Salkine, des centaines d’habitants ont manifesté après que des miliciens tunisiens ont agressé le propriétaire d’un commerce et l’ont arrêté ainsi que ses enfants. La situation est toujours tendue dans la localité.

En même temps, les désaccords ont repris de nouveau entre le Nosra et les autres milices qui ont participé à la prise d’Idleb, d’Ariha et de Jisr el-Choghour le mois de mai dernier.  Et il semble que le Nosra veuille éliminer tous ses anciens alliés.

Dernièrement, il a perquisitionné le siège de la 7ème brigade qui dépend de la milice Ahrar al-Cham, et a arrêté tous ses membres. Il a aussi arrêté une centaine de civils et de miliciens dans plusieurs villages, sous prétexte qu’ils font partie de cellules dormantes de la milice wahhabite takfiriste Daesh (État islamique).

Hassaké: 29 véhicules piégés

A Hassaké, au nord-est de la Syrie, l’armée syrienne a pris le contrôle de la totalité du quartier Gwayrane au sud de la ville, au moment où des renforts affluent pour achever la libération de toute la ville.

Les affrontements sont violents, d’autant que depuis le début de l’assaut les milices ont dépêché 29 voitures et camions piégés contre des positions de l’armée. En même temps, l’aviation militaire a bombardé une douzaine de repaires des milices dans les quartiers Nachawt et Villas rouges.

Repris sur Almanar


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau