SYRIE/IRAN : LE COUP ANTI-CESAR !

tourtaux-jacques Par Le 01/05/2022 0

Dans SYRIE

Une Bourse anti-sanction irano-syrienne voit le jour

Sunday, 01 May 2022 6:23 PM  [ Last Update: Sunday, 01 May 2022 6:23 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

La Bourse de commerce de l'Iran. (Photo d'archives)

En automne, le directeur de la Bourse a fait part du lancement d’une plate-forme d’échange conjointe Iran-Syrie.

Le conseiller du directeur de l’Organisation iranienne de Bourse pour les affaires internationales, Bahador Bijani, a déclaré qu’un bureau de coordination des activités au marché des capitaux de l’Iran avait été inauguré en Syrie.

Lire aussi: Terribles mesures de rétorsion syrienne contre la Loi César?

« Les activités liées à la Bourse de commerce, au niveau international, sont coordonnées dans ce bureau qui fournit également des services nécessaires à tous les organes du marché des capitaux et de l’Organisation de Bourse en Syrie. »

Bahador Bijani a ajouté que des propositions relatives à la Bourse de marchandises avaient été déjà remises aux responsables syriens concernés. « Nous nous attendons à ce que la partie syrienne annonce son avis final à ce propos pour que nous puissions passer à une nouvelle étape de coopération. »    

César: le piège US pour les

César: le piège US

Le Caesar Syria Civilian Protection Act ou la loi César, promulguée par le président américain Donald Trump en décembre 2019, est entré en vigueur mercredi 17 juin. Le document stipule la sanction de presque toutes les activités économiques et commerciales syriennes, ainsi que des représentants du gouvernement.

M. Bijani a souligné que la Bourse de commerce de l’Iran était totalement prête à fonder une bourse de marchandises en Syrie et à former une plate-forme conjointe avec la Syrie dans le domaine de cette bourse.    

Il a poursuivi : « Une coopération entre les Bourses de marchandises de l’Iran et de la Syrie contribue à faciliter les échanges de marchandises d’une manière systématique ».

Lire aussi: Ce mécanisme que propose l'Iran et qui tue la Loi César

Évoquant les problèmes liés aux transferts de devises sur la plate-forme en raison des sanctions, il a déclaré : « Dans cette plate-forme de commerce conjointe, les échanges de biens entre les parties se dérouleront par les contrats de troc. »

http://french.presstv.ir/Detail/2022/05/01/681354/Iran-Syrie-bourse-marchandises-sanctions-troc-

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire