SYRIE : L'ARMEE BRISE DAESH AUTOUR D'UN AEROPORT CLE PRES D'ALEP

Syrie: l’armée brise le siège de Daesh autour d’un aéroport clé près d’Alep
L’équipe du site

L'armée syrienne a brisé mardi le siège imposé par la milice wahhabite takfiriste Daesh (Etat islamique-EI) à l'aéroport militaire de Kwayrès, à l’est de la province d'Alep. Une information assurée aussi bien par un photographe de l'AFP sur place,  que par la télévision d'Etat.
   
Selon l’AFP, des éclaireurs de l'armée sont entrés mardi en fin d'après-midi dans l'aéroport et des soldats tiraient en l'air en signe de célébration.
Les militaires ont pu entrer dans l'aéroport par l'ouest mais des combattants de l'EI se trouvent toujours dans d'autres secteurs autour de l'aéroport, a précisé le photographe.
   
"L'armée arabe syrienne fait la jonction avec les forces défendant la base aérienne (à) l'aéroport de Kwayrès", a indiqué de son côté la télévision publique dans un bandeau.

Lundi, l’armée syrienne était parvenue à prendre le contrôle de la localité cheikh Ahmad, le fief barricadé de Daesh aux confins avec cet aéroport,  ce qui a permis sa progression ce mardi.
   
Cet aéroport, à l'est d'Alep, est encerclé par les miliciens de Daesh depuis le printemps 2014 et avant cette date, depuis deux années par d’autres rebelles dont l’ASL et le front al-Nosra.

Des dizaines d'attaques ont été réalisées par Daesh, dont de nombreux attentats suicides aux véhicules piégés, sans parvenir à prendre cette base militaire dans laquelle près d'un millier de militaires syriens s'étaient retranchés.


Selon le correspondant d’al-Manar, Daesh a essuyé des pertes importantes dans cette bataille lancée depuis une dizaine de jours.

Selon le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, cette victoire, si elle
se confirmait, pourrait permettre à l'aviation russe de se déployer dans
l'aéroport et ainsi accroître sa puissance de feu, notamment dans la région
d'Alep.

En même temps, l’armée poursuit son avancée dans la province sud-est d’Alep, où elle compte prendre le contrôle de la localité de Hader, dans le but de couper la voie d’approvisionnement des milices qui occupent l’est dela ville.

 
23 civils tués à Lattaquié

Dans le gouvernorat de Lattaquié, au moins 23 civils ont été tuées et 62 blessées mardi par la chute de deux obus dans l'est de la cité balnéaire de Lattaquié.

Selon la télévision d’Etat, deux obus ont frappé une zone à proximité de l’Université de Tishreen mardi après-midi. D’après des témoins oculaires, les missiles ont pu être tirés depuis les banlieues de Lattaquié..

Il s'agit de l'un des bombardements les plus meurtriers contre cette ville qui a été relativement préservée depuis le début de la guerre en Syrie en 2011.


La télévision syrienne a diffusé des images d'une chaussée maculée de sang, jonchée de débris de voitures et de verre brisé. L'un des obus est tombé près de l'université Techrine.
 

"J'attendais le bus avec mes amis quand l'explosion s'est produite. C'était terrible (...) Je me suis mise à courir en voyant un corps dont il ne restait que les jambes", a raconté à l'AFP Abir Selman, 24 ans, étudiante en littérature à l'université.
 "L'obus est tombé sur un parking (...) Nous avons été projetés au sol. Il y avait plus de dix véhicules en feu et d'autres totalement carbonisés. Il y avait du sang partout et les gens fuyaient dans toutes les directions", a-t-elle ajouté.

Selon une source au sein de l'hôpital central de la ville, citée par l’agence russe Sputnik, la plupart des personnes tuées dans l'attaque sont des étudiants de l'université de Tishreen.

"Apparemment, l'attaque a été effectuée au moment où les étudiants sortaient de l'université. Ils (les terroristes, ndlr) savaient où et quand tirer", a rapporté la source.
On ignore pour le moment quel groupe armé est responsable de l'attaque.

 Selon l’AFP, des combats ont également eu lieu dans l'est et le nord de la province de Lattaquié entre une mosaïque de milices rebelles et l'armée syrienne.

Lattaquié abrite notamment une base militaire russe, d’où décollent les avions qui effectuent des frappes aériennes contre les positions des terroristes en Syrie. La Russie a entamé son opération aérienne en Syrie le 30 septembre, suite à la demande du président du pays Bachar el-Assad. D’après les données du Kremlin, depuis le début de l’opération, les avions russes ont frappé plus de 2 milles cibles terroristes.
   
Par ailleurs, à Damas, une personne a été tuée et cinq autres blessées par des obus tirés par des rebelles sur plusieurs quartiers, selon l'agence de presse officielle Sana.

 

Sources: Sana, al-Manar, AFP, Sputnik, Russia Today
 

 

Source: Divers

10-11-2015 - 19:23 Dernière mise à jour 10-11-2015 - 19:59 | 2220 vus

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=267793&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau