SYRIE : L'EI EXECUTE 56 SOLDATS SYRIENS ET 400 CIVILS A PALMYRE

 
Soldats syriens

L'EI exécute plus de 50 militaires syriens

© Sputnik. Andrey Stenin
 
International
 
URL courte
 
0848010

Les djihadistes du Front al-Nosra auraient exécuté plus de 50 membres des forces gouvernementales syriennes dans le nord-ouest du pays.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH; Londres), les djihadistes de l'Etat islamique ont fusillé 56 militaires syriens dans une base aérienne située dans le nord-ouest du pays.

L'exécution aurait eu lieu plus tôt dans la semaine. La base en question, qui se trouve dans la province d'Idlib, a été prise le 9 septembre dernier par les combattants du groupe Front al-Nosra, branche syrienne de la nébuleuse terroriste Al-Qaїda.

Plus tôt dans la journée de samedi, les médias occidentaux se référant à l'OSDH ont rapporté que l'aviation syrienne avait bombardé les positions de l'Etat islamique à Palmyre, faisant au moins 13 morts dans les rangs des terroristes.

Auparavant, les avions syriens ont attaqué la ville de Raqqa, fief de l'EI dans le nord du pays.

http://fr.sputniknews.com/international/20150919/1018262235.html

 
Combattant de l'Etat islamique

Syrie: l'Etat islamique exécute 400 civils à Palmyre

© AFP 2015
 
International
 
URL courte
 
L'Etat islamique (EI) (532)
 
082341268

Les islamistes ont accusé leurs victimes de "liens avec le gouvernement de Damas".

Les djihadistes de l'Etat islamique ont exécuté environ 400 civils dans la ville syrienne de Palmyre, rapportent dimanche les médias syriens.

Selon la télévision nationale syrienne, les victimes, parmi lesquelles figure beaucoup de femmes et d'enfants, avaient été accusées de "liens avec le gouvernement de Damas".

Plus tôt dans la semaine, l'Etat islamique s'est emparé de la totalité de Palmyre, qui abrite une cité antique classée au patrimoine mondial de l'Unesco.

L'armée syrienne et les milices populaires combattant les islamistes se sont repliées dans les banlieues de Palmyre après avoir évacué les habitants de la ville et les biens culturels les plus précieux.

Les vestiges historiques de Palmyre sont également sous le contrôle des terroristes et risquent d'être détruits à l'instar de la cité antique de Nimrud en Irak. Après avoir pris le contrôle de Palmyre et de la vaste région désertique qui l'entoure, les djihadistes de l'EI peuvent revendiquer le contrôle d'environ la moitié du territoire syrien.

 
 

 

 
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau