SYRIE : L'OTAN A DEJA PERDU !

tourtaux-jacques Par Le 04/06/2022 0

Dans SYRIE

Renforcement de la troisième base russe en Syrie, la Résistance se déploie dans le nord syrien

Saturday, 04 June 2022 2:20 PM  [ Last Update: Saturday, 04 June 2022 2:20 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

La base russe à Qamichli, en Syrie. ©AFP

Avec cette imbécile idée de créer une zone tampon le long des frontières avec la Syrie soit sur quelque 30 km de longueur, une zone tampon à laquelle la Russie vient de s'opposer non seulement par la voix de sa porte-parole de la diplomatie qui a gentillement conseillé à Ankara de cesser de raconter des salades genre souci sécuritaire lié au PKK et de voir s'il a vraiment un problème tout avec Damas mais encore dans les faits en réarmant substantiellement sa base aérienne à Qamichli, le Sultan Erdogan risque de perdre bien plus qu'il ne gagnerait in fine. 

Idlib: les drones écrasent le Sultan!

Idlib: les drones écrasent le Sultan!

Le pacte Russie/Turquie rompu, Moscou en colère

Mercredi soir, c'est tout un entrepôt de MANPAD venus de l'Ukraine à grand Idlib et entreposé dans les réserves des terroristes pro-Erdogan de HTS qui est parti en fumée sous les coups de bomber de l'aviation russe et de drones de la Résistance, ce qui mérite réflexion de la part des décideurs turcs. En effet, l'époque où le trio Syrie-Russie-Résistance le faisait dans la dentelle est bien loin et il se pourrait que l'aventurisme coûte trop cher à Ankara qui a fermé son ciel et ce depuis des jours à l'aviation russe et qui a répété tous les deux jours vouloir une zoner tampon à l'effet d'y redéployer les réfugies.

 

Or l'argument ne tient pas dans la mesure où aux MANPAD pulvérisés il y a deux jours à Idlib, les Javelin US viennent de s'ajouter et que selon des sources fiables, ils en sont déjà au stade d'être vendu au marché noir en Syrie. Est-ce par simple plaisir? Bien sur que non cet axe Ukraine-Nord Syrie que l'OTAN est en train de créer vise surtout à mettre à la porte de la Syrie la Russie et ses deux bases. Et ce, à l'image de cette zone tampon qui vise ine fine à arracher à l'Etat syrien l'est d'Alep, qui ne se distance que de six km de Lattaquié et là encore à l'effet d'avoir une vue sur Hmeimim et Tartous.

Syrie: le Sultan a frappé l'US Army?!

Syrie: le Sultan a frappé l'US Army?!

Spectaculaire opération Avion russe/drone de la Résistance contre la Turquie à Idlib

C'est pour contrer ce genre de plan qui ressemble en cette année 2022 aux chimères que la Russie a commencé depuis plusieurs jours déjà à grossir les rangs de ses hélico et de ses Su-34 à Qamichli et que ce vendredi 3 juin elle est même allée à y grossir sa DCA.  L'armée russe a déployé un système supplémentaire de défense aérienne à courte portée Pansir-S1 à l'aéroport de la ville de Qamichli, dans le nord-est de la Syrie en réponse aux menaces turques.

Le 2 juin, des sources russes ont partagé des photos montrant le système nouvellement installé à l'aéroport, qui est récemment devenu la principale base de l'armée russe dans le nord-est de la Syrie. Le système a été déployé pour couvrir les chasseurs Su-34 et les hélicoptères d'attaque Ka-52 qui ont été déployés à l'aéroport il y a moins d'une semaine.

Syrie : la

La Russie ne cède pas la place aux Américains en Syrie pour démembrer le nord.

Le Pansir-S1 est conçu pour fournir un point de défense aérienne aux installations militaires, industrielles et administratives contre les avions, les hélicoptères, les munitions de précision, les missiles de croisière et les drones.

En savoir plus: La Turquie d'Erdogan prête à venger Idlib au Caucase

 

Le déploiement d'un système de défense aérienne russe supplémentaire à l'aéroport de la ville de Qamichli est un message à la Turquie dont l'armée et les terroristes affiliés se préparent à lancer une nouvelle opération contre les FDS dans le nord du pays. Moscou s'emploie constamment à persuader Ankara de renoncer à son projet d'une nouvelle opération militaire en Syrie afin d'éviter au pays une nouvelle catastrophe humanitaire. Certains observateurs estiment qu'Ankara n'aurait pas préparé une telle opération sans le feu vert de Washington et ils n'ont pas tort. D'où cette toute récente autre démonstration de force russe illustrée par l'arrivée massive des hélico russes dans des zones occupées du nord de la Turquie. 

Syrie : le méga électrochoc russe!

Syrie : le méga électrochoc russe!

Duo Israël/Turquie et le parrain US diablement pris de court

Selon Avia.pro, il y a quelques heures, dans une zone de 30 kilomètres au nord de la Syrie, désignée comme zone d'opération militaire par les forces armées turques, six hélicoptères militaires russes ont été repérés à la fois, de type Mi-8 / Mi-17 et Ka- 52..."

Mais ce n'est pas tout car cette fois la population du nord de la Syrie en est aussi à s'opposer à la Turquie. Elle a participé vendredi soir à une vaste manifestation pour protester contre la hausse des prix d’électricité. Elle a eu lieu dans divers quartiers d’Afrin dont se sont emparés les terroristes affiliés à la Turquie. Des manifestants ont scandé des slogans appelant à l'expulsion des troupes turques du nord de la Syrie.

Ils ont également incendié le siège d'une compagnie d'électricité turque dans la ville d'Afrin.

Le président turc a déclaré qu'il prévoyait une opération militaire majeure pour créer une zone se sécurité dans l'optique de faire reculer les forces kurdes dans la zone frontalière. Jeudi 26 mai, la proposition du président turc Recep Tayyip Erdogan de mener une incursion dans le nord de la Syrie est validée par le conseil de sécurité national. Sur le document transmis aux médias nationaux et internationaux, on peut  lire : « Les opérations existantes et nouvelles à mener visent à débarrasser nos frontières sud de la menace terroriste. »

 

En savoir plus : Défaite militaire imminente d'Ankara dans le nord

Selon l’agence de presse officielle syrienne SANA, la Syrie rejette les actes militaires hostiles lancés récemment par les troupes turques sur des parties des territoires syriens dans le nord, a déclaré le ministère des Affaires étrangères, qualifiant cette démarche de crime de guerre et de crime contre l'humanité car ils représentent un « nettoyage géographique et ethnique ».

« La République arabe syrienne rejette ces actes hostiles menés par l'occupation turque depuis de nombreux jours sur des régions et des villes du nord-est de la Syrie qui ont coûté la vie à de nombreux civils, causé de lourdes pertes à des propriétés publiques et privées et déplacé des dizaines de familles », a déclaré le lundi 30 mais une source officielle auprès du ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. La source a ajouté que la tentative du régime turc d'établir la soi-disant zone de sécurité sur les territoires syriens est un acte d'agression malveillant et fait partie du nettoyage géographique et ethnique pratiqué par le gouvernement de Recep Tayyib Erdogan dans les territoires syriens occupés.

Syrie: la Russie

Syrie: la Russie

La source a affirmé que la souveraineté, l'indépendance et l'intégrité territoriale de la Syrie ne feront pas l'objet de chantage ou de marchandage de la part de la Turquie en coopération avec son allié à Washington et avec certains pays occidentaux.

En savoir plus: Ukraine/Incirlik : Pourquoi le Sultan se souvient-il du président syrien ?

Les photos mises en ligne par certaines sources montrent des centaines de terroristes soutenus par la Turquie équipés d'armes lourdes telles que des mitrailleuses lourdes montées sur camion, des chars de combat, des mortiers et des obusiers effectuant des exercices de tir réel dans le nord et le nord-est de la Syrie. Ceci étant le pari du Sultan est loin de pouvoir être gagné. D'ors et déjà, il a contribué à renforcer la présence russe dans le nord, celle de la Résistance à Hama et Alep aussi et ce sur fond d'un Sultan qui vient de mettre Afrin sur le dos.

http://french.presstv.ir/Detail/2022/06/04/683281/Syrie-un-nouveau-front-s%E2%80%99ouvre-contre-la-Russie-

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire