SYRIE : LE DIALOGUE, SEULE ISSUE A LA CRISE

 

 

Oct 14, 2015 05:30 UTC  

 IRIB- L’émissaire de l'Onu pour la Syrie, Staffan de Mistura, a déclaré qu’il s’employait à préparer la Conférence de Genève III, ajoutant que ses efforts allaient dans le sens du rétablissement de la stabilité en Syrie.

« Sans la solution politique et le dialogue, il n’existe plus aucun moyen pour rétablir la stabilité en Syrie », a souligné Staffan de Mistura lors d’une conférence de presse, ajoutant que tous ses efforts se concentraient sur l’organisation de la Conférence Genève III. L’émissaire de l'Onu pour la Syrie s’est rendu, mardi, à Moscou, capitale russe, en vue de consulter les responsables russes au sujet des évolutions syriennes. Washington sera sa prochaine destination. Staffan de Mistura a aussi ajouté que l’intervention militaire russe en Syrie avait radicalisé la situation dans ce pays. Il a déploré le boycott de la réunion des groupes de travail par les opposants syriens, disant que sans un réel soutien régional et international et sans un dialogue syro-syrien, la situation deviendrait, de plus en plus, compliquée. Le président russe, Vladimir Poutine a pour sa part jugé indispensable la coopération internationale pour un règlement politique de la crise syrienne. Il a ajouté que Moscou, Washington et l’Europe devaient encourager les parties en conflit en Syrie, au dialogue politique. Selon le président russe, les démarches occidentales en Syrie ont été inefficaces et l’aide en armement des Etats-Unis aux terroristes syriens est problématique. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov avait déjà affirmé que le fournissement d’armes américaines aux groupes terroristes en Syrie, avait suscité des inquiétudes. Dans la foulée, le Pentagone a annoncé, mardi, que le premier convoi d’armes et de munitions américain, destiné aux soi-disant groupes modérés, était arrivé en Syrie. Dès le début du lancement des frappes aériennes contre les positions des terroristes, en Syrie, Moscou a proposé aux Etats-Unis et aux autres membres de la coalition internationale anti-Daech de s’entendre sur les objectifs de cette opération militaire et les zones qui ne doivent pas être visées. A en croire les autorités russes, les pays occidentaux n’ont pas répondu, jusqu’ici, à cette proposition. Par ailleurs, par l’intensification des opérations journalières des chasseurs russes, plus de 150 objectifs ont été bombardés en Syrie, provoquant la fuite des terroristes de leurs bases et refuges souterrains. La Russie a annoncé qu’en s’appuyant sur son système de recherche aérien, maritime et satellitaire, elle avait réussi à anéantir les repaires des terroristes takfiris, notamment ceux de Daech. Suite à l’inefficacité de l’opération de la coalition internationale parrainée par les Etats-Unis et le fournissement, par l’Occident, d’armes aux courants terroristes en Syrie, les chasseurs russes sont venus à l’aide de l’armée syrienne, dans sa lutte contre les terroristes.
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau