SYRIE : LE SILENCE ENCOURAGE LES TERRORISTES A TUER

 
Le président syrien Bachar el-Assad a affiché mardi son appui aux concertations en cours à Genève pour régler la crise syrienne en recevant à Damas leur maitre d'œuvre, l'émissaire spécial de l'ONU Staffan de Mistura.

«L'émissaire de l'ONU a expliqué à M. Assad la teneur des pourparlers qu'il mène à Genève avec plusieurs parties syriennes et les deux hommes se sont mis d'accord sur la poursuite des concertations pour trouver une solution politique à la crise en Syrie», aSyrie : Assad appuie la poursuite des concertations de l'Onu sur la crise. affirmé l'agence officielle syrienne Sana.

M. de Mistura, qui mène depuis le 5 mai des «consultations séparées» avec les protagonistes du conflit syrien, a récemment annoncé qu'il allait poursuivre ces entretiens en juillet.

Des représentants du gouvernement et de la «Coalition de l'opposition en exil», ainsi qu'un multitude de représentants et ambassadeurs des parties invitées, dont l'Iran, des experts et des représentants de la société civile ont participé à ces consultations qui devaient durer initialement quatre à six semaines.

Au cours de leur entretien, le quatrième depuis la nomination de M. De Mistura il y a près d'un an, le président Assad a déclaré que «le silence encourage les terroristes à poursuivre leurs crimes et le monde entier doit prendre conscience de la menace que constitue ce terrorisme sur la sécurité et la stabilité du monde».

L'entretien a également porté sur le pilonnage par les rebelles armés des quartiers dans le secteur de la mosquée al-Rahmane à Alep (nord), selon Sana.

M. de Mistura a condamné «avec force» le bombardement qui a fait «au moins 34 morts, dont 12 enfants, dans les quartiers d'Alep», selon une ONG syrienne.

«Au moins 34 personnes, dont 12 enfants, ont été tuées par plus de 300 obus tirés par les rebelles extrémistes sur les quartiers loyalistes d'Alep», dans le nord de la Syrie, l'un des plus lourds bilans pour une attaque rebelle sur ces zones, a indiqué mardi le soi-disant «Observatoire syrien des droits de l'homme» (OSDH). Un précédent bilan, donné lundi par la télévision syrienne, faisait état de 23 martyrs et plus de 100 blessés.

Staffan de Mistura avait espéré l'année dernière mettre en place un gel des combats dans Alep, mais les rebelles avaient refusé la proposition de l'envoyé onusien.

Source: agences et rédaction
16-06-2015 | 16:30
 
 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau