SYRIE : LES S-400 SONT DEPLOYES. LE CROISEUR LANCE MISSILES EST ARRIVE

 

 
  Syrie:S-400 déployé, Moskva au large,les frappes russes plus fortes que jamais
L’équipe du site

La Russie a mis en exécution les mises en gardes de la veille en riposte crash du bombardier russe abattu par des avions turcs en Syrie.

Ce jeudi, elle a déployé jeudi ses systèmes de défense antiaérienne S-400 sur la base aérienne de Hmeimim, dans le nord-ouest de la Syrie. Au moment même le croiseur lance-missiles russe Moskva était arrivé au large de la province de Lattaquié.


   
"Conformément à la décision du Commandant suprême des Forces armées de la Russie (Vladimir Poutine, ndlr), les systèmes de défense antiaérienne S-400 ont été livrés, déployés et sont prêts à être utilisés efficacement sur la base aérienne russe de Hmeimim en Syrie", a déclaré le ministère russe de la Défense, sur sa page Facebook.
   

Des photographies de ces systèmes sophistiqués de défense antiaérienne motorisés déployées en Syrie ont également été publiées par le ministère.
   
Cette annonce intervient au lendemain de la requête de Vladimir Poutine de déployer ces batteries antimissile de dernière génération pour "assurer la sécurité des vols de notre aviation de combat en Syrie".
   
Mardi, un avion russe Su-24, qui revenait d'une mission de combat, a été abattu par l'armée turque près de la frontière syrienne. Un des pilotes a été tué alors qu'il descendait en parachute après s'être éjecté tandis que le second a été sauvé grâce a une opération commando de l’armée syrienne, escortée par deux hélicoptères russes.
   
Lorsque finira l'intervention militaire russe en Syrie, commencée le 30 septembre, les S-400 ne seront pas vendus à Damas, a déclaré le conseiller pour la coopération militaire et technique du président russe, Vladimir Kojine, dans des propos rapportés jeudi soir par l'agence russe Ria Novosti.

Toujours en réaction à cette attaque turque perçue par les Russes comme étant une action bien réfléchie et décidée à l’avance dans les plus hautes sphères de l’Etat turc, le ministère russe de la Défense a mis à exécution la demande du président russe de rompre tous les contacts avec l'armée turque.

"Le ministère russe de la Défense et les Forces armées turques ont rompu jeudi tous les contacts conformément à une décision prise mardi", a indiqué le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov devant les journalistes.

La Russie a rappelé le représentant de sa Marine en Turquie qui était chargé de coordonner les activités des militaires des deux pays dans la mer Noire et de la Marine turque. "Cette décision concerne non seulement la +ligne directe+ établie pour éviter des incidents aériens lors de l'opération antiterroriste en Syrie", a-t-il précisé.



Les groupuscules du nord de Lattaquié éliminés

Konachenkov a également indiqué que les troupes syriennes et l'aviation russe ont anéanti des groupuscules terroristes qui opéraient près de la frontière turque, dans le secteur où avait été sauvé le pilote survivant du crash du Su-24 abattu mardi par la Turquie.

Selon lui, l'armée syrienne a en outre bloqué les livraisons transfrontalières d'armes à la milice wahhabite takfiriste Daesh  (Etat islamique-EI) dans les régions montagneuses de la province syrienne de Lattaquié.

"Les frappes portées par l'aviation russe contre les terroristes ont permis aux troupes gouvernementales syriennes de prendre le contrôle des régions montagneuses dans le nord de la province de Lattaquié et de démanteler les filières de transport d'armes, de munitions et d'autres matériels aux terroristes dans cette province", a noté M.Konachenkov.

Qui plus est, "notre aviation contrôle toutes les voies de transport d'armes, de munitions et de matériels aux terroristes de l'EI dans les autres régions du nord de la Syrie",
a-t-il ajouté.

L’AFP rapporte : "Dès que notre pilote s'est trouvé en sécurité, les zones concernées ont essuyé pendant une longue durée des frappes massives des bombardiers russes et de l'artillerie des forces gouvernementales syriennes", a indiqué le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

"Tous les terroristes et les autres groupes obscurs qui opéraient dans la région ont été détruits", a-t-il ajouté.
   
   
Selon l’AFP, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) avait déjà fait état mercredi d'une intensification des raids russes dans la province de Lattaquié (nord-ouest), où l'avion a été abattu, et dans le secteur d'un point de passage frontalier de la Turquie dans la province d'Alep (nord).


134 sorties de l’aviation russe contre 449 sites

En même temps, l’aviation russe poursuit ses frappes sans répit. (
Vidéo)

Durant ces trois derniers jours, elle a effectué 134 sorties dans huit provinces du pays, pour frapper 449 sites dans les provinces d'Alep, de Damas, d'Idlib, de Lattaquié, de Hama, de Homs, de Raqqa et de Deir-el-Zor , a annoncé jeudi le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

"Un bombardier Su-24M a détruit un dépôt souterrain de munitions de l'EI près d'El-Qaryatayn dans la province de Homs. Une bombe OFAB-250-270 a complètement détruit le dépôt", a précisé le général.

Selon lui, les bombardements ont permis de détruire un char, deux blindés et trois véhicules équipés de mortiers et d’infliger de lourdes pertes humaines considérables aux milices. (
Vidéo)

Et 179 missions contre 673 pour l’aviation syrienne

Pour sa part, l’armée syrienne a déclaré avoir ordonné à son aviation de mener 179 missions en six jours pour frapper 673 sites des terroristes.

"L'Armée de l'air syrienne a effectué 179 sorties pour attaquer 673 sites contrôlés par les terroristes près de Damas, de Homs, de Hama, d'Idlib, d'Alep et dans la province de Lattaquié. Ces frappes ont permis de détruire trois postes de contrôle, deux convois automobiles et des bases de ravitaillement dans la province de Homs", , a annoncé jeudi à Lattaquié le général de brigade Ali Mayhub, porte-parole des troupes syriennes, lors d'un point presse.

"Les activités de l'Armée de l'air syrienne ont porté un préjudice important au groupe du Front al-Nosra (…). Nous avons rasé des fortifications des terroristes du Front al-Nosra et éliminé beaucoup de terroristes (…) dans la province d'Idleb"
, a-t-il ajouté.
Les troupes syriennes ont en outre "détruit des centres de communication et de ravitaillement des terroristes et leurs véhicules (…) dans la province d'Alep".
"Des dizaines de véhicules transportant des takfiristes ont été anéantis dans la province de Lattaquié", a précisé le général.

L'armée syrienne mène une offensive à Homs et a déjoué une tentative de percée des terroristes près de Palmyre, d'après Ali Mayhub

 

 

Et les Américains débarquent à Kobané  

Par ailleurs, des sources kurdes ont affirmé que des militaires américains sont arrivés dans la ville de Kobané (Aïn al-Arab)  dans le nord de la Syrie pour entraîner et assister des combattants kurdes en prévision de nouvelles offensives contre Daesh.
 
Les soldats américains auront pour mission de "planifier" des offensives contre deux villes tenues par l'EI: Jarablus et Raqqa dans le nord, a indiqué à l'AFP une source des Unités de protection du peuple kurde, principale milice kurde syrienne.
   
Un activiste à Kobané, Mustapha Abdi, a confirmé à l'AFP l'entrée d'instructeurs américains à Kobané "ces dernières heures".
   
L’OSDH a annoncé de son côté "l'arrivée de plus de 50 instructeurs américains dans le nord et le nord-est de la Syrie", dont une trentaine d'entre eux étaient "actuellement à Kobané" tandis que les autres se trouvaient dans la province d'Hassaké, plus à l'est.
   
Il a ajouté que les Américains sont arrivés au cours des deux derniers jours, en deux groupes, depuis la Turquie et le Kurdistan irakien.
 
Washington avait décidé le mois dernier d'envoyer en Syrie quelque dizaines de soldats des forces spéciales américaines.
 
Dimanche, Brett McGurk, l'envoyé spécial du président américain pour la coalition internationale contre le groupe wahhabite Daesh , avait indiqué que ces soldats allaient arriver "très bientôt" sur le terrain.  
   
Leur rôle est "d'organiser" les forces locales se battant contre Daesh dans le nord la Syrie, a prétendu le diplomate.

 

Source: Divers

26-11-2015 - 21:03 Dernière mise à jour 26-11-2015 - 21:36 | 2413 vus
 
 
http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=18&frid=18&eid=270301

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau