SYRIE : LES TERRORISTES FUIENT FACE A LA COALITION SYRIE, RUSSIE, IRAN

Les terroristes, harcelés, voient leur seul salut dans la fuite

 

Les terroristes, harcelés, voient leur seul salut dans la fuite

 

Oct 16, 2015 13:28 UTC 

IRIB- Yahya Soleyman, l'expert  syrien des questions stratégiques, trace les objectifs de l'armée  syrienne, dans le rif de Damas : en effet, l'armée syrienne est sur le point de mettre en oeuvre son plan, dans la banlieue de Damas, lequel consiste à harceler les terroristes.

Les opérations d'envergure, que l'armée syrienne a lancées contre le rif de Damas, se poursuivent, alors que les forces syriennes continuent à avancer, dans le Nord du pays, à l'appuie de la forces aérienne russe et de la présence des conseillers militaires iraniens. La coalition, dont le centcom se trouve, à Bagdad, a mené, jusqu'ici, des opérations bien efficaces. La moindre opération réussie, en Irak, ne tardera pad à porter ses fruits en Syrie. La reprise de Baïji, par les forces irakiennes, puis l'attaque contre Daech, à Al-Karila d'Al-Anbar, ont été le résultat d'une étroite coopération des renseignements irakien, iranien, russe et syrien. Les combats, sur les frontières syro-irakiennes, vont être menées par les forces des deux Etats. L'entrée en scène de la Russie et de l'Iran a provoqué une véritable débandade, dans les rangs de Daech, de sorte que des centaines d'entre eux ont choisi de fuire la Syrie, pour la Tuquie, la Jordanie, puis, l'Europe. Si l'armée syrienne a rallumé le feu du conflit, dans le rif de Damas, la raison en est bien clair : les terroristes avaient l'intention de harceler les forces syriennes, depuis le rif de Damas, façon de contrer l'avancée de l'armée syrienne et le Hezbollah, dans le Nord de la Syrie. Dans les prochaines semaines, les combats au sol seront plus intenses, puisque la tactique des terroristes consiste à envoyer un grand nombre d'effectifs, pour empêcher les forces syriennes d'avancer. L'armée syrienne avance, sur quatre ou cinq axes, dans le Nord du pays. Ce qui pousseraient ceux des terroristes, engagés dans le rif de Damas, d'aller en renfort, pour appuyer les terroristes du Nord. Le fait d'avoir à se déplacer d'un front à l'autre, fait disperser les terroristes et les affaiblit. Les tactiques de guerre, employées par l'armée syrienne, et la coopération des conseillers militaires iraniens et russes, qui coopèrent, ensemble, depuis le centcom de Bagdad, a, durablement, compromis les opérations des centcom US/turc/saoudien/israélien, en Jordanie, et ailleurs. Et il ne reste plus aucun temps, pour que les milices takfiries et qaïdistes soient restructurées. De très nettes victoires attendent l'armée syrienne, dans les semaines à venir. Les opérations de l'armée syrienne, dans le Nord, vont finir par provoquer l'effondrement des milices terroristes, dans le Sud. Le squelette, qui unit les milices terroristes, s'est, totalement, brisé. Cet état  de débandade a créé de fortes divergences, dans les rangs des chefs terroristes. Les Takfiris fuient, par centaines, les frontières syriennes. Certains d'entre eux ont même choisi de se rendre a l'armée syrienne, et c'est ce qui se produit, en ce moment, à Deraa".


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau