SYRIE : LES TERRORISTES SE RETIRENT DE TAL QARIN

Sep 21, 2015 04:31 UTC

Syrie: les terroristes se retirent de la région stratégique de Tal Qarin

 

IRIB- Au cours de ces derniers jours, les groupes terroristes ont tenté d'effectuer des attaques coordonnées sur divers fronts, en vue d'insécuriser la capitale syrienne, Damas, mais sans résultat. En effet, leur tentative est capotée par une réaction de l'armée syrienne.

Selon l'agence de presse Fars, simultanément aux efforts diplomatiques irano-russes censés résoudre la crise syrienne, les groupes terroristes à la solde des services des renseignements internationaux, ont mis à leur ordre du jour de lancer des attaques lourdes sur la région de Zahya al-Assad et d'autres points de la Ghouta orientale, dont le but est de resserrer l’étau autour de la capitale syrienne depuis le nord-est. Le nombre de terroristes visant à insécuriser Damas est passé à 2.000 personnes et ce alors que 3.000 réservistes sont prêts à de lourdes attaques, mais les forces syriennes, secondées par les combattants du Hezbollah libanais, ont pu asséner un coup dur aux terroristes à Rif-Damas, faisant capoter l’élan des terroristes pour attaquer la capitale syrienne via la partie nord-est de la ville. Selon ce rapport, les combats entre armée syrienne et terroristes de Jaysh al-islam se poursuivent sur plusieurs fronts à la Ghouta orientale et l’armée syrienne a stabilisé ses positions dans la région de Zahya al-Assad et repris la région de Teltin donnant sur l’autoroute de Haresta. Mais en ce qui concerne la région de Tal Kerdi à la Ghouta orientale, des affrontements sont encore en cours entre l’armée et les terroristes de Jaysh al-islam. Selon Farsnews, les menaces sécuritaires pesant sur Damas ne se sont pas limitées à Rif-Damas et les groupes terroristes dans le sud syrien, dont la chambre des opérations d’Al-Forqan, Jaysh al-Yarmouk, Jaysh al-Ababyl, Al-Forqa 24 et d’autres ont lancé une nouvelle opération afin d’occuper d’autres secteurs de la banlieue de Deraa, mais l’armée syrienne et les forces de la défense nationale ont résisté devant les attaques des terroristes qui ont fini par se retirer de la région importante et stratégique de Tel Qarin, l’une des principales voies entre les trois provinces de Deraa, Quneitra, et Damas. Quant au nord-est syrien, de centaines d’éléments terroristes de Daech ont lancé une vaste offensive contre les positions des militaires syriens dans le but de s’emparer de l’aéroport de Deir ez-Zor et pu occuper certaines parties de l’est et du sud-est de la banlieue de l’aéroport. Mais après l’arrivée des renforts et grâce aux forces tribales, les attaques ont perdu de leur intensité. Selon Farsnews, après la contre-offensive des militaires syriens, les éléments terroristes se sont retrouvés dans une position de défense. Selon ce rapport, en cas d’occupation de l’aéroport par les daechistes, la ville de Deir ez-Zor risquera de tomber. Dans la foulée, les forces du Hezbollah libanais et l’armée syrienne effectuent, minutieusement, l’opération du nettoyage de Zabadani et sont parvenus déminer la région d’al-Nabou. De rares secteurs du centre de Zabadani sont pollués par des mines et des bombes. De même, l’opération de la fouille maison par maison des forces de la résistance en vue d’identifier un petit nombre de terroristes qui se sont cachés dans ces régions, se poursuit encore. Au cours de ces derniers jours, les combattants du Hezbollah ont déjoué les attaques d’un groupe de terroristes visant à s’infiltrer dans Zabadani et ils continuent l’opération de la libération de la localité de Mazaya. Les combats dans les hauteurs de la province de Lattaquié se poursuivent alors que l’entraînement des forces syriennes par les militaires russes pour utiliser de nouvelles armes dans cette province, est en cours. Par ailleurs, le ministre syrien des Affaires étrangères a démenti la présence de militaires russes sur le champ des combats avec les terroristes, affirmant qu’en vertu des accords de sécurité et de défense Damas-Moscou, la Syrie invitera, si nécessaire, la Russie à avoir une présence militaire sur le sol syrien.
 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau