SYRIE : LES USA REFUSENT DE BOMBARDER LES CHAMPS PETROLIFERES DE DAESH

 

Le refus de la coalition américaine de bombarder les gisements de pétrole contrôlés par «Daech» en Syrie suscite un vif étonnement, affirme un journaliste turc.

Dans une interview accordée à Sputnik, Alptekin Dursunoglu s'est déclaré surpris par le refus de la coalition américaine de Les USA refusent de frapper les champs pétrolifères de «Daech»	frapper les champs pétrolifères contrôlés par le groupe terroriste «Daech» en Syrie. Et ce, malgré le fait que ces champs constituent l'une des principales sources de revenus pour ce groupe.

Dursunoglu a évoqué à cette occasion les livraisons de pétrole acheminées en contrebande vers la Turquie via un pipeline clandestin.

Ainsi le journaliste a attiré l'attention sur le fait que les frappes de l'aviation américaine en Syrie n'ont jamais visé les champs pétrolifères contrôlés par «Daech».

«Cela me surprend en effet, car l'une des premières étapes du plan d'Obama visant à combattre Daech est de détruire les sources de revenus de cette organisation terroriste», a déclaré Alptekin Dursunoglu.

Le journaliste s'est également demandé pourquoi les drones américains n'arrivaient pas à suivre les milliers de réservoirs de pétrole expédiés par «Daech».

«Daech» reçoit des fonds des pays du Golfe et de la Turquie

Selon Dursunoglu, la contrebande de pétrole n'est pas l'unique source de revenus pour ce groupe terroriste qui faisait partie d'Al-Qaïda en 2012.

«L'Etat islamique a reçu une partie considérable des fonds accordés à l'opposition syrienne par les pays du Golfe et la Turquie», a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

Pour appuyer ses paroles, il a cité les témoignages de travailleurs humanitaires locaux selon lesquels ces fonds avaient été acheminés «dans des valises et des sacs».

Outre la contrebande de pétrole, «Daech» utilise d'autres méthodes criminelles pour obtenir de l'argent, dont le trafic de stupéfiants, d'organes humains et d'objets d'art pillés, l'enlèvement de personnes et l'esclavage sexuel, a ajouté le journaliste turc.

Source : agences et rédaction

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau