SYRIE : LES USA VEULENT INTERVENIR AU SOL CONTRE DAESH, LEUR BEBE ?!

 

Oct 29, 2015 05:58 UTC  

IRIB- Quelques semaines après le début des nouvelles opérations de l’armée syrienne et des alliés de Damas dans le cadre de la guerre contre les groupes terroristes en Syrie, le gouvernement américain fait état de la possibilité d’un engagement terrestre de ses forces militaires contre Daech.

Lors d’une réunion de la commission des forces armées du Sénat, le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter n’a pas exclu le déploiement des forces terrestres pour faire la guerre contre Daech. Le général Danford, commandant en chef des forces armées américaines a déclaré qu’il examinera à son tour la possibilité de la présence des forces terrestres sur le terrain en Irak pour combattre les terroristes, si la participation des forces terrestres pourrait augmenter la chance d’une défaite militaire de Daech dans ce pays.
La question d’une intervention militaire terrestre des Etats-Unis en Syrie et en Irak pour combattre Daech est avancée alors que ces dernières semaines, l’armée syrienne et ses alliés ont obtenu des victoires importantes dans leur combat contre les organisations terroristes. En outre, en Irak, certaines responsables du gouvernement ont souhaité pouvoir établir une coopération militaire avec la Russie, pour mieux se battre contre les terroristes de Daech, étant donné que depuis un an et demi la coalition internationale créée par les Etats-Unis n’a enregistré aucun succès dans la guerre contre Daech.
Selon les analystes, si les Etats-Unis annoncent qu’ils sont en train d’étudier la possibilité de l’expédition de leurs forces terrestres dans la région pour combattre Daech, c’est parce qu’ils sentent que le cours des évolutions du Moyen-Orient s’accélère, et ils veulent, avant qu’il ne soit trop tard, créer un équilibre face aux actions conjointes de la Russie, de l’Iran, de la Syrie et de l’Irak contre le terrorisme. Mais l’expérience de ces dix dernières années prouve que le problème, dans la lutte contre le terrorisme au Moyen-Orient, n’a jamais été lié au nombre des soldats américains présents dans cette région. Le vrai problème découle, en fait, des politiques contradictoires des occidentaux. Alors que ces derniers prétendent se battre contre les groupes terroristes, ils soutiennent directement ou indirectement les mêmes organisations terroristes. Daech a été créé en Irak, pendant l’occupation américaine de ce pays, et tant que cette organisation ne s’opposait pas aux politiques de Washington, il était soutenu tacitement par les Américains. Même après l’occupation de Mossoul par Daech, Washington n’a jamais élaboré une stratégie globale contre le terrorisme, et s’est contenté des raids aériens très peu efficaces contre les positions des terroristes en Irak, puis en Syrie. En même temps que les avions américains bombardaient certaines positions de Daech, les services secrets des Etats-Unis envoyaient des armes et des équipements militaires aux autres positions des terroristes, à l’aide de leurs alliés régionaux comme l’Arabie saoudite, le Qatar, les Emirats arabes unis et la Turquie.
En tout état de cause, même une intervention terrestre des forces américaines contre Daech ne pourra pas changer la donne, tandis que les Etats-Unis et leurs alliés continueront à soutenir les terroristes par leurs divers moyens politiques, militaires et financiers.
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau