SYRIE : POUTINE AUX USA : DONNEZ-NOUS LES CIBLES DETECTEES

 

Vladimir Poutine a assuré que l'aviation russe soutiendra l'armée syrienne lors de son offensive militaire. Il a également affirmée que Hollande a proposé d’«unifier les efforts» de l'armée d'Assad et de l'Armée syrienne libre.

L’entourage de François Hollande assure pourtant que l'idée d'associer les forces d'Assad et l'armée syrienne libre n'est pas une idée française.

Les frappes de l'aviation russe en Syrie vont s'intensifier pour permettre de préparer une offensive terrestre de l'armée de syrienne contre le groupe terroriste «Daech, a annoncé mercredi Vladimir Poutine lors d'une rencontre avec le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, retransmise à la télévision.

A propos de la campagne anti-russe que mène la coalition US, Vladimir Poutine a dit : «s’ils confirment qu’ils connaissent la situation mieux que nous, car ils travaillent depuis plus d’un an sur le territoire syrien… soit dit en passant illégalement — et je ne me suis pas privé de le leur dire… Donc s’ils travaillent et connaissent la situation de façon plus approfondie, qu’ils nous donnent les cibles qu’ils ont détectées sur cette période, et nous allons y travailler».

«Nous savons à quel point les opérations de ce genre - antiterroristes - sont compliquées. Et bien sûr, il est encore tôt pour tirer des conclusions, mais ce qui a été fait jusque-là mérite une très bonne appréciation», a déclaré le président russe.

Le président russe a également évoqué une possible offensive terrestre de l'armée syrienne contre «Daech», affirmant que les prochaines opérations militaires russes dans le pays seront «synchronisées» avec celles des forces gouvernementales.

«Les actions de nos forces aériennes soutiendront ainsi efficacement les opérations offensives de l’armée syrienne», a-t-il poursuivi.

Discuter les questions liées à la sécurité sur le territoire syrien

Le ministère russe de la Défense est prêt à conclure avec les Etats-Unis un accord visant à coordonner les actions des deux pays en Syrie, a annoncé de son côté M.Choïgou.

«Nous avons réalisé une vidéoconférence avec nos collègues américains et commencé à évoquer les questions liées au travail conjoint, à la sécurité sur ce territoire. Nous avons achevé l’examen d’un document, fourni par le Pentagone, et aujourd’hui nous allons indiquer que nous sommes prêts à harmoniser ce document et à lancer le travail le concernant», a poursuivi le ministre.

«Depuis le 30 septembre jusqu'à ce jour, les frappes ont touché 112 cibles. L'intensité des frappes augmente», s'est félicité M. Choïgou.

Le ministre de la Défense a en outre souligné que quatre croiseurs russes de la flottille de la Caspienne ont tiré mercredi 26 missiles de croisière sur 11 cibles de «Daech» en Syrie, les détruisant toutes. M. Choïgou n'a pas précisé d'où avaient tiré les navires.

La Russie a évoqué plus tôt mercredi la possibilité de mettre en place une coordination de ses frappes en Syrie avec celles de la coalition internationale menée par les États-Unis, indiquant ayant «examiné en profondeur les propositions américaines sur la coordination des opérations (menées) dans le cadre de la lutte contre le groupe terroriste».

Source : sites web et rédaction

Vladimir Poutine a assuré que l'aviation russe soutiendra l'armée syrienne lors de son offensive militaire. Il a également affirmée que Hollande a proposé d’«unifier les efforts» de l'armée d'Assad et de l'Armée syrienne libre.

L’entourage de François Hollande assure pourtant que l'idée d'associer les forces d'Assad et l'armée syrienne libre n'est pas une idée française.

Les frappes de l'aviation russe en Syrie vont s'intensifier pour permettre de préparer une offensive terrestre de l'armée de syrienne contre le groupe terroriste «Daech, a annoncé mercredi Vladimir Poutine lors d'une rencontre avec le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, retransmise à la télévision.

A propos de la campagne anti-russe que mène la coalition US, Vladimir Poutine a dit : «s’ils confirment qu’ils connaissent la situation mieux que nous, car ils travaillent depuis plus d’un an sur le territoire syrien… soit dit en passant illégalement — et je ne me suis pas privé de le leur dire… Donc s’ils travaillent et connaissent la situation de façon plus approfondie, qu’ils nous donnent les cibles qu’ils ont détectées sur cette période, et nous allons y travailler».

«Nous savons à quel point les opérations de ce genre - antiterroristes - sont compliquées. Et bien sûr, il est encore tôt pour tirer des conclusions, mais ce qui a été fait jusque-là mérite une très bonne appréciation», a déclaré le président russe.

Le président russe a également évoqué une possible offensive terrestre de l'armée syrienne contre «Daech», affirmant que les prochaines opérations militaires russes dans le pays seront «synchronisées» avec celles des forces gouvernementales.

«Les actions de nos forces aériennes soutiendront ainsi efficacement les opérations offensives de l’armée syrienne», a-t-il poursuivi.

Discuter les questions liées à la sécurité sur le territoire syrien

Le ministère russe de la Défense est prêt à conclure avec les Etats-Unis un accord visant à coordonner les actions des deux pays en Syrie, a annoncé de son côté M.Choïgou.

«Nous avons réalisé une vidéoconférence avec nos collègues américains et commencé à évoquer les questions liées au travail conjoint, à la sécurité sur ce territoire. Nous avons achevé l’examen d’un document, fourni par le Pentagone, et aujourd’hui nous allons indiquer que nous sommes prêts à harmoniser ce document et à lancer le travail le concernant», a poursuivi le ministre.

«Depuis le 30 septembre jusqu'à ce jour, les frappes ont touché 112 cibles. L'intensité des frappes augmente», s'est félicité M. Choïgou.

Le ministre de la Défense a en outre souligné que quatre croiseurs russes de la flottille de la Caspienne ont tiré mercredi 26 missiles de croisière sur 11 cibles de «Daech» en Syrie, les détruisant toutes. M. Choïgou n'a pas précisé d'où avaient tiré les navires.

La Russie a évoqué plus tôt mercredi la possibilité de mettre en place une coordination de ses frappes en Syrie avec celles de la coalition internationale menée par les États-Unis, indiquant ayant «examiné en profondeur les propositions américaines sur la coordination des opérations (menées) dans le cadre de la lutte contre le groupe terroriste».

Source : sites web et rédaction

07-10-2015 | 16:46
 
 
 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau