KADIROV, LE PRESIDENT DE LA TCHETCHENIE, ENTITE DE LA FEDERATION DE RUSSIE : NOUS LIBERERONS D’ABORD LE DONBASS, PUIS NOUS PRENDRONS KIEV

tourtaux-jacques Par Le 11/04/2022 0

Dans UKRAINE

Kadyrov: Nous libérerons d’abord le Donbass, puis prendrons Kiev

 Depuis 9 heures  11 avril 2022

Ramzan Kadyrov

Ramzan Kadyrov

 Amérique et Europe - Ukraine

 

Rédaction du site

Une offensive des forces russes est à prévoir non seulement sur le port assiégé de Marioupol mais aussi sur Kiev et d’autres villes ukrainiennes, a affirmé ce lundi matin le président de laTchétchénie, entité de la Fédération de Russie

« Il y aura une offensive (…) non seulement sur Marioupol, mais aussi sur d’autres lieux, villes et villages », a annoncé Ramzan Kadyrov dans une vidéo publiée sur sa chaîne Telegram.

« Lougansk et Donetsk (Donbass)- nous libérerons complètement en premier lieu … et ensuite nous prendrons Kiev et toutes les autres villes », a averti Ramzan Kadyrov.

« Je vous assure : pas un pas ne sera fait en arrière », a-t-il martelé.

Jeudi dernier, un porte-parole des forces de la République populaire de Donetsk a annoncé la fin des principaux combats dans le centre de la ville de Marioupol, ajoutant que les combats se sont déplacés vers le port de la ville.

Ultime bataille dans le port de Marioupol

Entre-temps, l’armée ukrainienne a dit lundi se préparer à « une ultime bataille » dans le port de Marioupol, dans le sud-est du pays, assiégé par l’armée russe depuis plus de 40 jours.

« Aujourd’hui sera probablement l’ultime bataille car nos munitions s’épuisent. (…) Ce sera la mort pour certains d’entre nous et la captivité pour les autres », a écrit sur Facebook la 36e brigade de la marine nationale, qui fait partie des forces armées ukrainiennes.

Pour rappel, la Russie a lancé le 24 février dernier son opération militaire en Ukraine. Celle-ci vise, selon le président russe Vladimir Poutine, à «démilitariser» et «dénazifier» l’Ukraine, ainsi qu’à secourir les Républiques populaires autoproclamées du Donbass (reconnues par Moscou) dont les populations seraient menacées de «génocide».

Elle est dénoncée comme une guerre d’invasion par les Occidentaux qui ont multiplié les sanctions contre des entités et personnes russes ces dernières semaines.

 

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/2303017

   

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire