NOUVEAU RAPPORT DE L'ONU SUR L'UKRAINE : 9098 MORTS, 20 732 BLESSES

 

IRIB- Plus de 9.000 personnes ont été tuées depuis le début du conflit dans l'est de Ukraine, en avril 2014, selon un nouveau bilan publié mercredi par l'ONU.

Le nombre total de victimes s'établit à au moins 9.098 morts et 20.732 blessés, a annoncé, dans son rapport actualisé chaque trimestre, le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'Homme. Ce chiffre inclut des civils, des membres des forces armées et ceux des groupes armés.

Entre le 16 août et le 15 novembre, c'est-à-dire au cours de la période couverte par le rapport, il n'y a eu que 47 civils tués et 131 blessés, relève l'ONU, soulignant que « le conflit dans certaines parties de l'est de l'Ukraine a fortement baissé en intensité », indique le rapport.

Ces nouvelles pertes de vie ont essentiellement été causées par des restes explosifs de guerre et des engins explosifs improvisés, indique le rapport.

Les experts ont prétendu aussi que « l'afflux de munitions, d'armes et de combattants depuis la Russie en direction des territoires contrôlés par les groupes armés continue, ce qui rend la situation extrêmement volatile », d’après les experts de l’ONU.

Ils estiment aussi que « de graves préoccupations relatives à la situation des droits de l'Homme demeurent, y compris l'impunité persistante, les tortures et l'absence d'état de droit dans l'est ainsi qu'une situation humanitaire difficile pour les personnes vivant dans les zones affectées et pour les personnes déplacées internes. »

Environ 2,9 millions de personnes vivent dans la zone de conflit et continuent de rencontrer des difficultés dans l'exercice de leurs droits économiques et sociaux, en particulier dans l'accès à des soins médicaux de qualité, au logement, aux prestations et services sociaux et aux mécanismes compensatoires pour les biens endommagés, saisis ou pillés, indique le rapport.

La situation de ces personnes pourrait s'aggraver avec l'arrivée de l'hiver et les entraves au travail réalisé par les organisations humanitaires.

Les Nations unies relèvent aussi que des éléments des services de sécurité ukrainiens semblent bénéficier d'« une large impunité », les enquêtes sur les allégations les impliquant étant rares.

« Les civils présents dans les parties orientales de l'Ukraine touchées par le confit terminent l'année comme ils l'avaient débutée, dans une situation humanitaire et des droits de l'Homme très difficile », a déclaré le Haut-Commissaire aux droits de l'Homme Zeid Raad al-Hussein, cité dans un communiqué.

Dec 10, 2015 06:10 UTC

http://francophone.sahartv.ir/infos/commentaire-i11983-le_nouveau_rapport_de_l%E2%80%99onu_sur_l%E2%80%99ukraine

 


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau