UKRAINE : LA PROPAGANDE OCCIDENTALE ECHOUE

tourtaux-jacques Par Le 15/02/2022 0

Dans UKRAINE

La Russie retire ses troupes de la frontière ukrainienne

Tuesday, 15 February 2022 7:28 PM  [ Last Update: Tuesday, 15 February 2022 7:30 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Cette capture d’écran d’une vidéo diffusée par le ministère russe de la Défense le 9 février 2022 montre des équipages du S400, le système de défense antiaérienne russe, pendant les exercices conjoints menés par les forces armées russes et biélorusses dans la région de Brest (Biélorussie). ©AFP

Alors que Moscou vient d’annoncer le retour de ses troupes de la frontière avec l’Ukraine après la fin des exercices militaires, le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que la propagande occidentale sur la guerre avait échoué.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova qui s’est exprimée lors d’une conférence de presse a déclaré à cet égard : « Le 15 février 2022 restera dans l’histoire comme le jour où la propagande occidentale sur la guerre a été échouée. L’Occident a été détruit et embarrassé sans même tirer une seule balle. »

Dans le même temps, le ministère russe de la Défense a annoncé aujourd’hui que les exercices militaires des forces russes en Biélorussie étaient terminés et que le processus de leur retour avait commencé.

Les récentes déclarations du porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères interviennent alors que ce samedi 12 février le site web d’information Bloomberg News, citant des responsables américains gardant l’anonymat, avait prétendu que l’invasion de l’Ukraine par la Russie pourrait commencer dès mardi. Bloomberg avait affirmé qu’une éventuelle attaque russe pourrait commencer après une action provocatrice dans la région du Donbass ou de Kiev.

Lire aussi : Ukraine : quels sont les scénarios possibles ?

Ukraine: Israël,

Ukraine : Israël,

Crise de confiance US/Israël, Tel-Aviv refuse de vendre des armes à Kiev

Ainsi, le conseiller à la sécurité nationale de la Maison-Blanche, Jake Sullivan, avait déclaré il y a quelques jours à la chaîne CNN que les données du renseignement montraient que les opérations militaires pouvaient commencer à tout moment. Il avait annoncé l’heure de début d’une éventuelle attaque avant la fin des Jeux olympiques.

Des responsables occidentaux et américains ont menacé Moscou de sanctions et de représailles ces derniers mois, en proférant des allégations non fondées selon lesquelles les troupes russes pourraient envahir l’Ukraine à tout moment.

 La Russie a nié à plusieurs reprises les allégations des pays occidentaux et a accusé les médias anglophones d’essayer de créer un enthousiasme collectif pour faire avancer leurs propres objectifs.

 Au cours de ces tensions, Moscou a souligné la nécessité de recevoir des garanties de sécurité que l’OTAN n’accepterait pas l’Ukraine comme membre de la coalition.

Cependant, le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré que la Russie n’avait pas de droit de veto sur les projets de l’Ukraine de rejoindre l’Alliance.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov a déclaré ce mardi lors d’une conférence de presse que les informations des pays occidentaux sur une attaque imminente russe étaient un cas de « terrorisme de presse ».

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré mardi que les responsables de Kiev continuaient de violer les droits des régions orientales et russophones en Ukraine.

« Jusqu’à présent, l’Occident n’a pas rempli ses obligations en vertu de l’accord de Minsk », a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse avec le chancelier allemand Olaf Schultz.

Lire aussi : La Russie a tout un arsenal construit en 5 ans contre les sanctions US

Ukraine : le dilemme israélien?

Ukraine : le dilemme israélien ?

En cas de guerre Israël sanctionnera la Russie sur l

Poutine a également déclaré : « la Russie est toujours prête à continuer d’exporter du gaz vers l’Europe via l’Ukraine, et elle est prête à poursuivre cette démarche même après 2024. »

Le président russe a ajouté : « Nous sommes prêts à poursuivre les discussions sur les questions balistiques et d’autres, et la réaction des pays occidentaux et des États-Unis à cet égard n’a pas répondu aux demandes de la Russie. »

« Il n’y a pas d’autre choix que de répondre aux préoccupations de la Russie et de fournir les garanties de sécurité demandées », a-t-il souligné.

« Nous exhortons l’Occident à s’abstenir de déployer des armes offensives aux frontières de la Russie, et nous voulons empêcher l’OTAN de s’étendre vers l’est. »

« Nous espérons que la France et l’Allemagne influenceront Kiev pour qu’elle adhère aux accords de Minsk », a déclaré le président russe.

Les tensions entre l’Ukraine et l’Occident ont fortement augmenté ces dernières années, notamment depuis le rattachement de la péninsule de Crimée à la Russie en 2014. Par la suite de la chute du gouvernement central ukrainien et de la montée au pouvoir de groupes pro-russes dans l’est de l’Ukraine, la péninsule a fait sécession de l’Ukraine et rejoint la Russie.

http://french.presstv.ir/Detail/2022/02/15/676909/Russie-Ukraine--la-propagande-occidentale-echouee

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire