UKRAINE : PREMIER REVERS AMERICAIN SANS TIRER UNE SEULE BALLE

tourtaux-jacques Par Le 16/02/2022 0

Dans UKRAINE

La Russie à gagne une première manche sans tirer une seule balle

Wednesday, 16 February 2022 6:50 PM  [ Last Update: Wednesday, 16 February 2022 6:50 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le personnel militaire russe se déplace vers leurs lieux de déploiement permanent. ©Avia.Pro/Illustration

Malgré que les services de renseignement américains avaient précédemment annoncé que la Russie attaquerait l'Ukraine le 16 février 2022, et au Royaume-Uni, on avait même prévu l'heure précise de l'attaque - 4 heures du matin, la situation est calme à la frontière entre l'Ukraine et la Russie.

Malgré les déclarations provocatrices de l'Occident selon lesquelles la Russie aurait prévu d'attaquer l'Ukraine dans la nuit du 16 février, aucune provocation n'a été observée de la part de la Russie.

Le ministère de la Défense de la Fédération de Russie avait même annoncé la veille qu'en raison de la fin des exercices militaires, le personnel militaire russe et une partie de l'équipement commençaient à se déplacer vers leurs lieux de déploiement permanent.

Les experts soulignent que le chaos organisé par les services de renseignement occidentaux n'a conduit qu'à la panique, d'autant plus que la Russie n'avait aucune raison d'attaquer l'Ukraine.

Lire aussi : Les eaux territoriales russes violées par l’US Navy

 

Ukraine: 1er revers US?

 

Suite à des spéculations occidentales répétées sur une prochaine invasion de l'Ukraine par la Russie, le secrétaire britannique à la Défense, Ben Wallace, a reconnu la futilité de ces prédictions.

"Il est clair que l’intention de la Russie envers l'Ukraine est de changer son comportement, et de changer également les relations de l'OTAN avec ce pays, par le biais de menaces d'attaque ", a-t-il prétendu.

Wallace, qui est arrivé à Bruxelles jeudi pour assister à une réunion des ministres de la Défense de l'UE, a déclaré : « bien que la Russie ait annoncé que certaines de ses troupes retournaient dans leurs bases, la construction d'une banque de sang et d'un hôpital de campagne près de la frontière ukrainienne n'était pas un signe d'apaisement des tensions. »

Le responsable britannique a poursuivi : « Les informations obtenues montrent que la Russie a transféré 60% de sa force de combat totale aux frontières de l'Ukraine et a déployé un nombre important de ses flottes en mer, et maintenant l'Ukraine est presque entourée par un grand nombre de forces russes. »

Lire aussi : Ukraine: quels sont les scénarios possibles?

Ukraine: Israël,

Ukraine: Israël,

Crise de confiance US/Israël, Tel-Aviv refuse de vendre des armes à Kiev

Wallace a déclaré que les spéculations sur le moment de l'attaque étaient futiles et qu’il n’avait jamais insisté sur un moment précis.

D’autre part, dans une interview accordée à Sky News mercredi, John Sawers, l'ancien chef de Secret Intelligence Service (MI6), a reconnu que la menace d'une invasion russe de l'Ukraine n'avait jamais été aussi grande que celle décrite par les gouvernements occidentaux.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova qui s’est exprimée lors d’une conférence de presse a déclaré à cet égard : « Le 15 février 2022 restera dans l’histoire comme le jour où la propagande occidentale sur la guerre a été échouée. L’Occident a été détruit et embarrassé sans même tirer une seule balle. »

« Des signes indiquent que la Russie prévoit une action qui pourrait avoir lieu dans les prochaines 48 heures », avait déclaré lundi le Premier ministre britannique Boris Johnson, réitérant les prétentions sans fondement des médias américains.

De son côté, Mikhail Ulyanov, envoyé de la Russie auprès des organisations internationales basées à Vienne, a qualifié la récente atmosphère anti-russe de honte pour les pays occidentaux et a également réclamé leurs excuses.

http://french.presstv.ir/Detail/2022/02/16/676973/Ukraine-Russie--Moscou-reclame-des-excuses

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire