UKRAINE : USA ET UE PRETS A DE NOUVELLES SANCTIONS CONTRE LA RUSSIE QUI ANNONCE UNE NOUVELLE PHASE DE LA GUERRE

tourtaux-jacques Par Le 20/04/2022 1

Dans UKRAINE

Ukraine: USA et UE prêts à «de nouvelles sanctions» contre Moscou, qui annonce une «nouvelle phase» de la guerre

Ukraine: USA et UE prêts à «de nouvelles sanctions» contre Moscou, qui annonce une «nouvelle phase» de la guerre

folder_openEurope access_timedepuis 7 heures

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed avec AFP

Les Etats-Unis et l'Union européenne sont parvenus à «un large consensus sur la nécessité d'accentuer la pression sur le Kremlin, notamment à travers l'adoption de nouvelles sanctions», a déclaré mardi soir le gouvernement italien.

Les alliés sont aussi tombés d'accord sur la nécessité «d'accroître l'isolement international de Moscou», a précisé le gouvernement dans un communiqué.

L'annonce italienne a été confirmée par la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen dans un tweet: «Nous renforcerons de nouveau nos sanctions contre la Russie».

Cette prise de position a été prise au cours d'une réunion virtuelle consacrée à l'opération russe en Ukraine entre le président américain Joe Biden et les principaux alliés des Etats-Unis.

La visioconférence a réuni les dirigeants français Emmanuel Macron, britannique Boris Johnson, allemand Olaf Scholz, roumain Klaus Iohannis, polonais Andrzej Duda, italien Mario Draghi, canadien Justin Trudeau et japonais Fumio Kishida.

Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg participait aussi à l'appel, ainsi que les présidents de la Commission européenne et du Conseil européen, Ursula von der Leyen et Charles Michel.

En outre, «l'engagement commun à diversifier les sources énergétiques en réduisant de cette manière la dépendance aux approvisionnements russe a été réaffirmé» lors de cette vidéoconférence, selon le communiqué du gouvernement italien.

«Nouvelle phase» de la guerre

Sur le terrain, la Russie a annoncé mardi avoir mené une dizaine de frappes aériennes et de missiles dans l'est de l'Ukraine, entamant selon Kiev «la bataille pour le Donbass» crainte depuis des semaines.

Selon le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, il s'agit d'une «nouvelle phase» de la guerre.

Selon Moscou, «des missiles de haute précision» ont «neutralisé 13 places fortes» ainsi que des «concentrations» de troupes près de la ville clé de Sloviansk, dans la région de Donetsk.

Appel désespéré des combattants de Marioupol

À Marioupol (sud-est de l'Ukraine) assiégé par les forces russes, des combattants ukrainiens ont lancé un appel désespéré à la communauté internationale.

«Nous vivons peut-être nos derniers jours, voire nos dernières heures», a affirmé un officier ukrainien assiégé à Marioupol en appelant la communauté internationale à procéder à leur «extraction», dans un message publié sur Facebook mercredi.

«L'ennemi est dix fois plus nombreux que nous», a déclaré Serguiy Volyna, un commandant de la 36e brigade de la marine nationale, retranchée dans le vaste complexe sidérurgique d'Azovstal à Marioupol.

«Nous appelons et supplions tous les dirigeants du monde de nous aider. Nous leur demandons d'utiliser la procédure d'extraction et de nous emmener sur le territoire d'un pays tiers», a-t-il ajouté.

Envoi d'avions de chasse, nouvelle aide militaire en préparation

L'Ukraine a reçu des avions de chasse et des pièces détachées pour renforcer son armée de l'air, a indiqué mardi le porte-parole du Pentagone, John Kirby, refusant de préciser leur nombre ou les pays ayant fourni les appareils.

Mais il s'agit vraisemblablement de Mig-29 de fabrication russe, que Kiev réclamait depuis le début de l’opération militaire russe et dont disposent une poignée de pays d'Europe de l'Est.

Après l'envoi de pièces d'artillerie Howitzer annoncé la semaine dernière par Joe Biden, cette annonce témoigne d'un changement d'attitude des Occidentaux, qui ont pendant plus d'un mois refusé de fournir à l'Ukraine des armements lourds, pour «éviter toute escalade du conflit».

Et selon CNN et NBC News, les Etats-Unis s'apprêtent à approuver un nouveau paquet d'aide militaire à l'Ukraine s'élevant à 800 millions de dollars, moins d'une semaine après une précédente annonce d'une tranche du même montant.

Guterres veut une «pause humanitaire»

Sur le plan humanitaire, le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a dénoncé mardi l'opération russe en Ukraine et demandé aux deux parties de stopper les combats pour une «pause humanitaire» de quatre jours à l'occasion de la Pâque orthodoxe, afin de «permettre l'ouverture d'une série de couloirs humanitaires».

Pour le troisième jour consécutif, aucun couloir d'évacuation des civils n'a pu être organisé mardi en Ukraine, «faute d'accord avec la partie russe», selon les propos de la vice-Première ministre ukrainienne Iryna Verechtchouk.

La stabilité financière mondiale résiste (FMI)

Sur le plan économique, l'opération russe en Ukraine a secoué brièvement les marchés mais aucune crise financière mondiale ne s'est «matérialisée», a souligné mardi le Fonds monétaire international (FMI).

En revanche, la guerre a considérablement assombri les perspectives économiques, selon le FMI, qui table désormais sur une croissance mondiale de 3,6 % en 2022 (contre 4,4 % en janvier) et abaisse de 1,1 point sa prévision pour la zone euro à 2,8 %.

Le PIB de la Russie devrait se contracter de 8,5 % et celui de l'Ukraine de 35 %.

https://french.alahednews.com.lb/43783/321

russie sanctions ukraine operation militaire

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires

  • Tourtaux

    1 Tourtaux Le 20/04/2022

    François Goyi
    Les sanctions et Encore les sanctions ces américains contre Les Russes et quand ils avaient bombardé l'Irak la Syrie qui les avaient sanctionnés ?

Ajouter un commentaire