AFGHANISTAN : RAID DU TERRORISTE OBAMA SUR UN HOPITAL DE MSF. 3 MORTS...

 

Afghanistan: 3 morts et 30 disparus dans le bombardement US d’un hôpital de MSF
L’équipe du site

Le centre de soins de Médecins sans Frontières (MSF) à Kunduz, ville afghane reprise aux talibans par l'armée, a été "fortement endommagé" par un bombardement américain nocturne qui a tué trois membres du personnel.

Le bilan de cette frappe menée dans la nuit pourrait s'alourdir, plus de 30 membres du personnel étant également portés disparus.

Au moment du bombardement, 105 patients et 80 membres du personnel, des Afghans et des étrangers, étaient présents dans ce centre de soins, situé à proximité du centre-ville de Kunduz.

La frappe qui a touché l'hôpital de MSF a été menée au coeur de la nuit et visait des "personnes qui menaçaient les forces de la coalition", a indiqué le colonel Brian Tribus, porte-parole de "Soutien résolu", la mission de l'Alliance atlantique en Afghanistan.

"Elle pourrait avoir causé des dommages collatéraux dans un centre médical qui se trouvait à proximité. Une enquête a été ouverte", a-t-il dit.

Cette grande ville du nord afghan a été le théâtre d'âpres combats entre les talibans et les forces de sécurité afghanes cette semaine.

En Afghanistan, les frappes aériennes US font l'objet d'une forte controverse quant à leur utilité et aux "dommages collatéraux" qu'elles engendrent.

En juillet dernier, 10 soldats afghans avaient ainsi été tués par erreur dans un raid américain contre le barrage qu'ils tenaient dans la province orientale de Logar.

Le centre de soins de MSF a apporté une aide cruciale à la population civile depuis lundi et la prise de Kunduz par les talibans, puis la contre-offensive des forces de sécurité afghanes.

En tout, 60 personnes ont été tuées et plus de 400 blessées dans ces combats, selon le ministère afghan de la Santé.

C'est le seul hôpital dans cette région du nord de l'Afghanistan capable de traiter des grands blessés. Il a fonctionné "au-delà de ses capacités" ces derniers jours.

"MSF a traité 394 blessés depuis lundi", a expliqué Bart Janssens, directeur des opérations de l'ONG. "Nous sommes profondément choqués par cette attaque", a-t-il ajouté.

Un habitant de Kunduz a raconté avoir tenté de joindre, en vain, six de ses amis, tous médecins et infirmiers à l'hôpital de MSF. "Je n'ai aucune nouvelle d'eux. Ils sont peut-être morts", a-t-il dit. 

 

Source: Agences

03-10-2015 - 10:15 Dernière mise à jour 03-10-2015 - 10:15 | 178 vus

 

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=262139&cid=86&fromval=1&frid=86&seccatid=25&s1=1


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau