APRES LE FIASCO DU F-35 LES USA EFFRAYES PAR LE CHASSEUR DE 6e GENERATION

Sur fond de fiasco du F-35, les USA effrayés par le chasseur de 6e génération
 

L'avenir du chasseur américain de sixième génération est toujours mystérieux, mais la seule chose dont les experts militaires sont sûrs c'est que le projet doit avoir plus de succès que le chasseur de cinquième génération F-35.

Dans le cadre des problèmes avec le chasseur-bombardier de cinquième génération F-35, les militaires américains craignent que le développement des avions de la prochaine génération puisse mal tourner, constate le journal américain Defense News.

"La seule chose que les militaires savent sur le prochain chasseur, c'est que le programme doit être plus réussi que le développement du F-35", indique l'édition.

Le développement du chasseur de sixième génération vient de commencer, alors que son premier vol ne pourra avoir lieu que dans quelques décennies. Le Pentagone n'a même pas encore décidé s'il fallait construire des appareils spécifiques pour la marine et pour l'armée de l'air.

Entre-temps, l'armée américaine discute activement comment ne pas reproduire le fiasco du F-35 et comment éviter de mettre en œuvre un autre projet au mépris des objectifs et des exigences fixées et en dépassant le budget.

Le directeur du programme du F-35, le général Christopher Bogdan, conseille de réfléchir à deux fois avant de se lancer dans le projet d'un nouvel avion.

Selon lui, le développement des avions pour plusieurs types de forces armées n'est "ni bien ni mal, c'est difficile".

Il a rappelé que dans les années 1990, lorsque le projet du F-35 était juste en examen, l'objectif fixé consistait à obtenir un avion commun pour la marine et l'armée de l'air, pour le corps des marines, et même pour les alliés des Etats-Unis.

On s'attendait à ce que les versions soient identiques à 70% ce qui aurait aidé à économiser des milliards de dollars dans le développement. Toutefois, selon le général Bogdan, des modifications techniques ont conduit au fait que les avions n'étaient identiques qu'à 20%.

Si le Pentagone opte pour le développement d'un avion multi-rôles de sixième génération en plusieurs versions, il devra faire des concessions plus importantes que celles qu'il a fait lors de la mise en œuvre du F-35 de 400 milliards de dollars, explique le général.

"Il est difficile de parvenir à un compromis lorsqu'on parle en milliards de dollars", a-t-il affirmé.

Le premier vol du F-35 a eu lieu en 2006, mais sa mise au point définitive n'a pas encore été achevée. Pas un seul chasseur déjà construit n'est capable de participer à des combats réels. Parmi ses principaux défauts, on note un propulseur peu fiable, l'impossibilité de décoller depuis des pistes courtes ou moyennes, le coût énorme d'une heure de vol (près de 50.000 dollars) et son retard technologique par rapport aux autres modèles étrangers dernier cri, notamment les avions russes.

 

Source: Sputnik

14-03-2016 - 16:51 Dernière mise à jour 14-03-2016 - 16:51 | 280 vus
 
 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau