L'ARMEE US S'ENTRAINE A CONTRER LES BROUILLAGES RUSSES ET CHINOIS

 

L’armée US s’entraîne à contrer les techniques de brouillage russes et chinoises
 

Le Pentagone a tenu des exercices secrets au printemps dernier sur le polygone de White Sands, dans le désert du Nouveau Mexique, pour établir les points faibles de la défense antimissile américaine, rapporte l'édition BreakingDefense.com.

Il semble que le système de défense américain ait beaucoup de failles, puisque les exercices ont permis de collecter 70 téraoctets de données, soit deux fois la taille de la Wikipédia. Les militaires mettront au moins un an pour analyser ces données, précise l'édition.

Les exercices étaient surtout destinés à contrer les nouvelles technologies de brouillage russes et chinoises. Selon le général Neil Thurgood, responsable du programme américain des missiles, les ennemis principaux de Washington ont développé des technologies de brouillage numériques qui dépassent largement les anciennes techniques analogiques. D'après lui, ces nouvelles technologies permettent de bloquer les radars de la défense antimissile et d'envoyer de faux signaux sur les écrans radars.

Mercredi dernier, le chef du Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD) Bill Gortney a déploré l'état actuel de la défense antimissile américaine qui "ne fonctionnera pas" en cas d'une attaque ennemi. Selon lui, les Etats-Unis ont réalisé une percée dans le domaine de la défense antimissile, mais ils n'auront jamais assez de ces missiles intercepteurs onéreux pour abattre tous les "missiles bon marché" tirés contre les Etats-Unis.

Le Pentagone met donc au point un nouveau système de gestion de combat intégré IBCS qui réunit les capteurs, postes de tir et de commandement. Chaque batterie pourra utiliser son radar, ainsi que n'importe quel autre radar du système pour augmenter la précision de tir, même si ces deux radars ne sont initialement pas destinés à fonctionner de concert. Si un radar est brouillé ou piraté, l'IBCS permettra à la batterie de continuer le feu grâce aux radars situés dans un autre endroit ou émettant sur une autre fréquence.

 

Source: Sputnik

15-08-2015 - 17:26 Dernière mise à jour 15-08-2015 - 17:26

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau