L'ARSENAL NUCLEAIRE US GARDE PAR DES HELICOS DE L'EPOQUE DU VIETNAM

 
 
L'hélicoptère UH-60 Blackhawk

L’arsenal nucléaire US gardé par des hélicoptères de l’époque du Vietnam

© AFP 2016 SSGT Sean M. Worrell / USAF / DOD
Défense
URL courte
764350

Les forces américaines de dissuasion nucléaire basées au sol sont composées de 450 missiles Minuteman III d’une importance stratégique dont les silos situés dans cinq Etats sont repartis sur des zones totalisant plus de 50.000 kilomètres carrés. Mais ces missiles sont gardés par des hélicoptères qui ont fait leur temps.

Le statut particulier de ces forces nucléaires terrestres n'est pas du tout en adéquation avec l'état et les capacités des hélicoptères mis en service il y a longtemps, estime l'observateur Darien Cavanaugh dans un article publié dans la revue The National Interest.

Les silos des missiles nucléaires ont été installés sur un territoire très vaste à l'époque de la guerre froide. La logique d'une telle dispersion des forces était d'empêcher l'Union soviétique d'avoir la possibilité, dans le cas d'un conflit, de les détruire d'un seul coup. C'est pourquoi des hélicoptères étaient nécessaires pour maintenir tous ces silos avec les missiles en état opérationnel.

 

Mais les hélicoptères UH-1 Hueys qui sont actuellement chargés de cette tâche n'ont pas la vitesse nécessaire, ni d'autres caractéristiques contemporaines, souligne l'observateur. Leur seul avantage semble être leur stabilité.

Ces hélicoptères sont trop vieux pour accomplir les tâches d'aujourd'hui. 62 Hueys appartenant aux forces aériennes américaines et dirigés par le 582e Groupe d'hélicoptères basé dans le Wyoming sont en service depuis 1970. C'est à cette époque que l'armée américaine avait commencé à changer ses UH-1 pour les UH-60 Blackhawks qui étaient plus modernes. M.Cavanaugh indique que les Blackhawks sont bien plus performants que les Hueys.

 

Depuis 2004, les forces aériennes américaines réclament des ressources pour remplacer les UH-1 Hueys, mais presque sans aucun succès. Cependant, le fonctionnement des hélicoptères se détériore de plus en plus lors des exercices militaires. L'un des exemples récents est représenté par les exercices organisés par le 20e Groupe armé américain au milieu de l'année 2015 quand les Hueys ont eu de gros problèmes.

The National Interest est ainsi persuadé que les forces de sécurités des missiles ont besoin de nouveaux équipements aériens. Selon la revue, qui se réfère à l'Air Force Times, le processus de remplacement des Hueys pourrait commencer cette année, mais le schéma d'octroi des ressources financières nécessaires est assez compliqué et couvre plusieurs années.


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau