LA SANTE D’H. CLINTON, OBSTACLE MAJEUR POUR GAGNER LA MAISON-BLANCHE ?

La santé d'Hillary Clinton pourrait devenir un obstacle majeur dans sa course à la présidentielle américaine (ANALYSE)

Publié le 2016-09-14 à 11:02 | french.xinhuanet.com

WASHINGTON, 13 septembre (Xinhua) -- La santé de la candidate démocrate à la présidence américaine Hillary Clinton est au centre des préoccupations depuis que l'ancienne secrétaire d'Etat a fait un malaise dimanche, un épisode qui pourrait devenir un obstacle majeur dans sa course à la Maison Blanche.

Agée de 68 ans, Mme Clinton a été filmée chancelante lors de la cérémonie de commémoration des attentats du 11-Septembre à New York après avoir contracté une pneumonie. Si son équipe a affirmé que Mme Clinton reprendrait sa campagne dans quelques jours, l'incident a ravivé l'inquiétude des électeurs à l'égard de l'état de santé de la candidate.

Selon certains observateurs, son rival républicain Donald Trump, âgé de 70 ans, pourrait tenter d'en tirer parti.

"De nouvelles questions vont certainement se poser sur la santé de Mme Clinton à la suite de cet incident", a estimé Darrel West, chercheur principal à l'Institut Brookings, un think tank américain.

Mme Clinton devra donner davantage d'informations sur sa santé et rassurer les électeurs en leur montrant qu'elle est en mesure d'assumer ce poste, notamment en répondant à leurs questions et en publiant les résultats de ses examens médicaux, a indiqué M. West à Xinhua.

Elle peut également profiter de cet épisode pour exiger de M. Trump qu'il révèle davantage d'informations sur son état de santé, car celui-ci n'a pas non plus publié les examens de ses résultats médicaux, a-t-il ajouté.

Mme Clinton est l'une des candidates à la présidentielle américaine les plus âgées depuis la candidature de l'ancien président Ronald Reagan. L'âge de M. Reagan avait été un facteur dans sa campagne, mais l'ancien acteur avait réussi à dissiper les inquiétudes des électeurs grâce à son humour, et maintenu un emploi du temps bien rempli pour rassurer le public.

Dan Mahaffee, analyste du Centre d'étude de la présidence et du Congrès, a indiqué à Xinhua que M. Trump avait adopté une attitude relativement réservée vis-à-vis de cet incident et laissé les médias parler d'eux-mêmes.

"Il a soigneusement évité de se réjouir du malheur de Mme Clinton, mais laisse les médias alimenter les doutes que son équipe et lui-même avaient soulevés quant à l'état de santé de Mme Clinton", a indiqué M. Mahaffee.

Compte tenu de l'inquiétude suscitée par ce malaise, Mme Clinton devra se rétablir rapidement et apparaître en forme lors des prochains débats présidentiels, dont le premier se tiendra le 26 septembre.

Etant donné l'âge de M. Trump, le manque de données sur son état de santé et sa prédilection pour les fast-foods, les médecins sont en droit de s'inquiéter de l'état de santé des deux candidats, a estimé M. Mahaffee.

En tant que candidate, Mme Clinton doit résoudre ce problème en faisant preuve de transparence et en abordant directement le sujet, a-t-il ajouté.

"Donner l'impression que l'on cache quelque chose est plus grave que de reconnaître que Mme Clinton est tombée malade à cause du rythme de sa campagne ces derniers temps et d'autres facteurs", a-t-il indiqué, évoquant la manière dont l'équipe de Mme Clinton avait essayé de minimiser l'importance des faits en déclarant que la candidate avait simplement eu un coup de chaud, alors même que la température n'était pas particulièrement élevée. L'équipe de Mme Clinton a en outre attendu une heure et demi avant de dire quoi que ce soit sur l'état de santé de la candidate.

"Même s'il n'y avait pas lieu de s'inquiéter pour la santé de Mme Clinton, la règle politique selon laquelle toute tentative d'étouffer une affaire est pire que l'affaire elle-même s'applique. Cela ne fait que donner de la crédibilité aux théories conspirationnistes et alimenter le point de vue selon lequel les Clinton cachent trop d'informations sur eux-mêmes", a indiqué M. Mahaffee.

Certains observateurs ont estimé que les deux candidats pourraient s'inspirer de l'élection présidentielle de 1980, quand Ronald Reagan, alors âgé de 69 ans, était le candidat le plus âgé à s'être jamais présenté à la présidentielle.

M. Reagan avait fait preuve d'une transparence totale à ce sujet pendant sa campagne en laissant ses médecins publier une grande variété d'examens médicaux et en faisant circuler un grand nombre de photographies le montrant en train de faire de l'exercice à l'extérieur ou de travailler dans son ranch afin de donner l'image d'un homme fort et en bonne santé, a rappelé M. Mahaffee.

Lire aussi:

Hillary Clinton publiera des informations sur son état de santé

WASHINGTON, 12 septembre (Xinhua) -- L'équipe de campagne d'Hillary Clinton a reconnu lundi qu'elle n'avait pas répondu de manière adaptée à l'inquiétude suscitée par l'état de santé de Mme Clinton et que des détails supplémentaires sur la santé de la candidate démocrate à la présidence américaine serait bientôt publiés.

Hillary Clinton victime d'un malaise pendant les commémorations du 11 septembre à New York

NEW YORK, 11 septembre (Xinhua) -- Dimanche, la candidate démocrate à la présidentielle américaine Hillary Clinton a quitté plus tôt que prévu une cérémonie destinée à commémorer le 15e anniversaire des attaques terroristes du 11 septembre, en raison d'un "coup de chaleur", selon un de ses porte-paroles de campagne.

http://french.xinhuanet.com/2016-09/14/c_135686761.htm


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau