LE NOUVEAU SUPER CANON ELECTROMAGNETIQUE US, C'EST DU PIPEAU !

Prototype du  railgun

Un nouveau canon électromagnétique US? Une technologie des années 1920…

© AP Photo/ U.S. Navy, John F. Williams

DÉFENSE

URL courte

432640262

Alors que la marine US affirme que le railgun est une avancée pour protéger les pays baltes contre la Russie et soutenir ses alliés, il s'avère que cette technologie était déjà connue en 1920. Dans le même temps, la Russie développe des armes réellement efficaces et ne se laissera pas entraîner dans une course aux armements.

Dans une interview accordée à Sputnik, le vice-président de la commission de la Défense et de la Sécurité du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) Franz Klintsevitch a fourni un commentaire sur la publication par le Wall Street Journal d'une vidéo du test d'un railgun pour la marine américaine. 

"L'information du WSJ n'est pas une révélation. Le principe de ce canon a été élaboré dès les années 1920. Nous connaissons bien tout cela. Aujourd'hui nous estimons que ce projet n'est pas prometteur. Nous (la Russie) développons des armes du futur qui sont plus efficaces", a-t-il dit.  

M.Klintsevitch a signalé que d'après les caractéristiques annoncées du railgun, les rails électromagnétiques communiquent à un projectile ordinaire une vitesse allant jusqu'à 2.000 m/s d'où une portée de 100 km et même plus. C'est très efficace. 

Les systèmes d'artillerie modernes, notamment l'obusier automoteur Koalitsia, projettent des obus à 45-60 km, pas plus.  

"Il y a cependant un problème de taille. Pour l'heure, le système du railgun est très encombrant et demande une quantité d'énergie immense: plus de 200 mégajoules. Il est très compliqué, même pour un grand navire, de générer une telle quantité d'énergie pour un seul tir", poursuit Franz Klintsevitch. 

"Je ne crois pas que ce projet connaîtra prochainement un grand essor. D'autant plus que le développement des armes a actuellement opté pour une autre voie. Il s'agit des engins à réaction, des missiles de croisière, des drones qui peuvent porter une grosse munition, qui sont mobiles et "intelligents"; ils peuvent contourner les obstacles électroniques et les systèmes de défense ennemis pour obtenir un résultat efficace", précise le sénateur. 

Il reconnaît qu'un canon d'une si grande portée est une très bonne chose parce qu'il permet de détruire une cible choisie située à plusieurs centaines de kilomètres. Mais il ne voit pas de possibilités techniques de matérialiser cette idée. 

"Je ne fais pas confiance à ce que disent les Américains. Ils ont déjà développé plusieurs types d'armement, ont dépensé environ 40 milliards de dollars et ont tout abandonné. Je crois qu'en l'occurrence nous avons affaire à un coup de propagande du complexe militaro-industriel visant à obtenir des subventions budgétaires à des fins de réarmement. Le complexe militaro-industriel et le secrétariat américain à la Défense organisent de temps en temps de telles actions publicitaires afin de bénéficier au maximum du budget. Alors, bonne chance", a souhaité Franz Klintsevitch. 

En ce qui concerne la réponse de la Russie, le sénateur signale qu'elle sera plus efficace et beaucoup moins onéreuse. La Russie ne se laissera pas entraîner dans une course aux armements. Sa réponse repose sur la conception du réarmement en vigueur depuis 2005. Sa mise en œuvre n’exige pas d’efforts extraordinaires et est menée graduellement. 

D'ici 2020, l'armée russe sera dotée à 75% d'armements neufs, supérieurs aux armements de toute autre armée en termes de caractéristiques, ce qui assurera complètement la sécurité de la Russie. 

Le sénateur a cependant signalé que la doctrine militaire de la Russie était purement défensive et que le pays n'avait pas de visées agressives contre ses voisins et les autres pays. En outre, le potentiel nucléaire de la Russie lui sert de garantie contre les projets agressifs de tout autre pays à son encontre. 

 

Pentagone

© AFP 2016 ERIC FEFERBERG

La marine américaine teste un canon électromagnétique

Rappelons que l'article du WSJ publié le 28 mai affirme que le railgun américain pourrait être utilisé pour protéger les pays baltes contre la Russie et soutenir les alliés des Etats-Unis en mer de Chine méridionale. 

 

Le canon propulse un projectile métallique à une vitesse de 2,3 km/s  en utilisant des rails électromagnétiques. 

La marine américaine a entamé le développement du canon il y a 10 ans. Le projet a déjà coûté 1,5 milliard de dollars. 800 autres millions de dollars seront dépensés pour finaliser les travaux. 

https://fr.sputniknews.com/defense/201605301025422068-canon-eletromagnetique-temoignage-senateur-russe/


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau