LE SYSTEME CAPITALISTE US S'EFFONDRE. LES AMERICAINS N'Y CROIENT PLUS

Le «Système» est par terre : les Américains n’y croient plus

La confiance manque désormais au Système... Les Américains n'y croient plus
Qui peut restaurer la confiance dans les institutions publiques et privées des Etats-Unis ?

Par Mac Slavo – Le 19 juin – Source : alt-market.com

Les fondations du Système s’effondrent, on ne peut plus se le cacher…

Un nouveau sondage Gallup  constate que la confiance – déjà basse – dans le gouvernement américain, l’économie, les médias, les banques, les grandes entreprises, les institutions religieuses et les organes de surveillance… continue de baisser.

«La confiance des Américains dans les principales institutions des Etats-Unis reste sous la moyenne historique pour chacune d’entre elles», résume le porte-parole de Gallup.

[…]

Tout compte fait, nous avons l’image d’un pays découragé par son état présent, inquiet pour son avenir, et franchement sceptique sur la capacité de ses institutions à redresser la barre.

Il y a plein de bonnes raisons à cela – et on en découvre chaque jour, chaque semaine et régulièrement depuis toutes ces années d’hypocrisie et d’échecs du gouvernement.  Promesses électorales enterrées,  mensonges et tours de passe-passe des médias de masse et des journaux,  rapacité du secteur de la finance et mise en coupe réglée de l’économie par Wall Street,  mentalité pour nous seulement de ces responsables qui se croient au-dessus des lois, et qui sont pourtant censés assurer la justice…

Et maintenant, voici quelques chiffres pour mesurer la confiance, ou plutôt le peu de confiance qui subsiste dans les institutions américaines :

Seulement 8% des citoyens américains font confiance au Congrès – c’est 16 points au-dessous de la moyenne calculée sur le long terme (24%). D’après ce sondage, le Congrès est l’institution qui inspire le moins confiance.

33% font confiance au Président, une dégringolade par rapport à la moyenne historique de 43%.

32% font confiance à la Cour Suprême – une chute par rapport à cette moyenne, ici de 44%.

28% font confiance aux banques – autre chute, par rapport à la moyenne : 40%.

21% font confiance aux multinationales – moyenne sur le long terme : 24%.

24% font confiance aux syndicats – moyenne : 26%.

24% font confiance aux journaux – moyenne : 32%.

21% font confiance aux infos télévisées – moyenne : 30%.

52% des Américains […] font confiance à la police [moyenne historique : 57%].

Que dire d’autre, sinon que le système est à terre ?

Franchement, cela ne ressemble plus du tout à ce que voulaient les Pères fondateurs, à leur volonté de séparer les pouvoirs et de limiter ceux du gouvernement.

Aucune des trois branches du pouvoir fédéral n’obtient la confiance de la majorité des citoyens – ni même d’une majorité relative… Peut-être est-ce la simple conséquence du jeu de massacre des médias sur les hommes politiques, dans un système bipartisan strict.

Mais les autres piliers de la société américaine ont eux aussi perdu le soutien du public – ces chiffres, ahurissants, marquent la fin du rêve américain, et montrent que le secteur privé est jugé tout aussi corrompu que le secteur public (ou pire encore).

Cerise sur le gâteau : c’est tout à fait mérité. La crise de 2008 a eu pour conséquence de consolider le pouvoir et la richesse des grandes banques, et donné à la Réserve fédérale tout pouvoir sur l’économie. Tout cela, au détriment des classes moyennes.

Scandale après scandale, nous avons découvert le vrai visage de cette corruption.

Les scandales journalistiques – comme le bidonnage, par Brian Williams, de reportages de guerre ou les tentatives de Georges Stephanopoulos de cacher ses conflits d’intérêt avec la Fondation Clinton – ont laissé un goût amer aux téléspectateurs, qui font une indigestion de fausses nouvelles.

Et les faits s’accumulent tellement que nous ne pouvons plus passer outre : guerres sans fin et menaces terroristes, fausses promesses de changement et de lendemains qui chantent, rognage répété des libertés individuelles, opportunités de réussir qui s’éloignent de plus en plus dans une économie en crise, contrats négociés en secret pour enrichir des groupes de pression, montée des technologies génératrices de chômage… Tout cela a perverti l’esprit de l’Amérique.

Que la plupart des Américains suivent ces développements ou pas, ils les sentent instinctivement. Il n’y a plus personne digne de confiance aux commandes – pire, il n’y a personne de bien en vue pour les prendre.

Qui – ou quoi – peut redresser la barre?

Cela reste à voir, mais si le système reste sur sa trajectoire, il va décourager les rares bonnes volontés.

Finalement, la perte de confiance dans le système vient de la perte de confiance dans la liberté des individus.

Ce sont des personnalités fortes et volontaires qui ont fait de ce pays une nation forte et dynamique.

La constante dégradation des libertés individuelles et les appels sans fin à la collectivisation – que cela vienne ou non du gouvernement – est la vraie source du problème que ce sondage Gallup met en évidence.

Et c’est à partir de cette constatation que notre meilleur espoir pour un monde meilleur devrait prendre son envol. Est-ce encore possible?

Article publié pour la première fois sur SHTFplan.com

Traduit par Ludovic et relu par Diane pour le Saker francophone

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau