LES USA INSTRUMENTALISENT LE TERRORISME

« Le rapport annuel des États-Unis prouve leurs politiques ambivalentes »  

Sun Sep 23, 2018 6:39PM

Une femme cherche à mettre ses enfants à l’abri alors qu’un militaire tente de les aider, le 22 septembre 2018 à Ahwaz. ©Fars News

Une femme cherche à mettre ses enfants à l’abri alors qu’un militaire tente de les aider, le 22 septembre 2018 à Ahwaz. ©Fars News

« Les États-Unis instrumentalisent le terrorisme comme un moyen stratégique de poursuivre leurs politiques dans le monde entier », a déclaré le porte-parole de la diplomatie iranienne.

Ce dimanche 23 septembre, Bahram Qassemi, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, a fustigé le Rapport national sur le terrorisme, publié annuellement par le département d’État américain, dans lequel la République islamique d’Iran est accusée de soutenir le terrorisme.

« Ce rapport avance des accusations chimériques et infondées contre la République islamique d’Iran alors que l’attaque terroriste qui s’est produite le samedi 22 septembre à Ahwaz prouve que l’Iran compte, lui-même, parmi les victimes du terrorisme. Ça, c’est une réalité évidente et concrète qui est négligée, depuis plus de quatre décennies, par les États-Unis. Ces derniers cachent leur aide et assistance aux groupes terroristes derrière les slogans antiterroristes afin d’instrumentaliser ce phénomène en vue de se rapprocher de leurs objectifs partout dans le monde », a déclaré Bahram Qassemi.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Qassemi. (Photo d’archives) 

Selon le porte-parole de la diplomatie iranienne, « cela fait de longues années que les différentes administrations américaines instrumentalisent le terrorisme pour assurer leurs intérêts. Elles créent, renforcent et soutiennent les groupes terroristes avant de les envoyer aux quatre coins du monde pour déstabiliser certains pays. La publication de ces rapports annuels est donc une initiative destinée à imputer la responsabilité aux autres et à les accuser pour que les États-Unis puissent se dédouaner de leurs propres fautes. Cela trahit également les politiques et les approches ambivalentes et contradictoires qu’adoptent les États-Unis depuis des années ».

M. Qassemi a réaffirmé que le soutien manifeste de beaucoup de responsables de l’administration américaine aux groupuscules terroristes connus, ayant sur les mains le sang de milliers de citoyens iraniens, prouvait l’absurdité des actions humanitaires et antiterroristes des États-Unis.  

Le porte-parole de la diplomatie iranienne a rappelé que le soutien des États-Unis à plusieurs groupes extrémistes et terroristes, au cours des dernières années, a été à l’origine d’une série de crises au Moyen-Orient.

Le terrorisme, outil de guerre à Ahwaz

Les terroristes s’en sont pris à l’Iran, menant un attentat qui a coûté la vie à 25 Iraniens.

« Les États-Unis accusent l’Iran alors que leur implication dans la recrudescence des agissements terroristes et extrémistes, leur soutien aux résidus des terroristes en Syrie et leur rôle dans le transfert de terroristes en Afghanistan et dans les pays d’Asie centrale ne sont plus cachés à personne. On tient les États-Unis pour responsables de la survivance du terrorisme dans le monde, notamment au Moyen-Orient, car ce pays instrumentalise ce phénomène et croit au bon et au mauvais terrorisme. C’est la raison pour laquelle les États-Unis doivent assumer la responsabilité des actes violents des groupes terroristes », a-t-il précisé.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a ensuite recommandé à l’administration et aux autorités américaines de renoncer à leurs politiques usées jusqu’à la corde, qui consistent en l’iranophobie et en la profération d’accusations infondées contre les autres.

Il a appelé les États-Unis à corriger leurs erreurs et leurs politiques erronées concernant la région, à rompre tous leurs liens avec les réseaux terroristes et à se lancer de plain-pied dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme, en toute transparence et de concert avec les États de la région. Bahram Qassemi a déclaré que les États-Unis feraient mieux de rendre service à l’humanité au lieu de soutenir le massacre des civils innocents.

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/09/23/575010/Syrie-Ahwaz-Bahram-Qassemi-iranophobie-Etats-Unis-terrorisme-rapport-annuel-Iran-attaque


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire