POURSUITE DES RELATIONS FRATERNELLES ENTRE LES USA ET "ISRAËL"

La poursuite des relations spéciales des États-Unis avec Israël

 
 

 

IRIB- Joe Biden, le vice-Président américain, et Benyamin Netanyahu, le Premier ministre du régime sioniste, se sont entretenus, en Palestine occupée, des tentatives visant à mettre fin à l’Intifada de Qods et à reprendre les négociations de compromis, ainsi que des nouveaux paquets de soutien des Etats-Unis au régime sioniste.

Cette visite intervient, alors que Netanyahu a rejeté l’invitation lancée par Barack Obama, le Président américain, à des négociations, à Washington.

Ce rejet de l’invitation a débouché sur des réactions verbales et une campagne propagandiste des deux parties, ce qui témoigne de la persistance de la discorde personnelle entre Obama et Netanyahu.

La Maison Blanche a envoyé, il y a deux semaines, une invitation, à l’adresse de Netanyahu, l’invitant à participer à la réunion du 18 mars.

Cependant, cette question n’a jamais affecté les relations spéciales des Etats-Unis avec le régime sioniste, et dans ce cadre, seulement, quelques heures après l’émergence d'un bras de fer entre Washington et Tel-Aviv, sur le refus de Netanyahu de se rendre aux Etats-Unis, pour rencontrer Obama, le vice-Président américain, Joe Biden, est arrivé, en Palestine occupée, avant de rencontrer le Premier ministre du régime sioniste.

A noter que Washington et Tel-Aviv ont eu, selon Netanyahu, des entretiens, sur les détails des prochains paquets d’aides annuelles à fonds perdu américains au régime sioniste, qui s’étaleront sur les 10 prochaines années.

Le régime sioniste demande l’augmentation des aides militaires américaines à entre 42 et 45 milliards de dollars, durant les 10 prochaines années, à compter de 2018, jusqu’en 2028.

«Les autorités du régime sioniste ont demandé aux Etats-Unis d’augmenter le montant de leurs aides militaires annuelles, à fonds perdu, à ce régime, à, en moyenne, 4/5 milliards de dollars», a révélé le quotidien sioniste, "Times of Israel".

Et ce, alors que le précédent paquet d’aides avait été adopté, en 2007, par George W. Bush, le Prédisent américain d'alors, et Ehud Olmert, l’ex-Premier ministre du régime sioniste, prévoyant une aide annuelle de 3 milliard milliards de dollars, à fonds perdu, de 2007 à 2017.

En tant que principaux alliés du régime sioniste usurpateur, les Etats-Unis lui ont apporté, depuis son autoproclamion, le plus grand soutien et assistance.

En tout état de cause, quelle qu’en soit la raison, les soutiens accrus des Etats-Unis au régime sioniste l’ont encouragé, dans la poursuite de son bellicisme et expansionnisme, mettant en danger la paix et la sécurité internationales.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau