SELON UN EX-GARDIEN DE GUANTANAMO LA CIA A TUE DES DETENUS

 

En 2006, trois prisonniers de Guantanamo ont été retrouvés morts après s'être pendus dans leurs cellules. Selon l'ex-gardien de Guantanamo Joseph Hickman, la version officielle de leur mort est loin d'être crédible.

Dans la nuit du 9 au 10 juin 2006, les corps de Salah Ahmed Al-Salami, Mani Shaman Al-Utaybi et Yasser Talal Al-Zahrani ont été retrouvés dans leurs cellules. Tous les trois avaient été impliqués dans des grèves de la faim en vue de protester contre les Ex-gardien de Guantanamo : la CIA a tué des détenusconditions de leur détention.

Selon le gouvernement US, les prisonniers se sont suicidés, mais l'ancien gardien de Guantanamo Joseph Hickman estime que la vérité n'a pas été dite sur leur mort.

«Cette nuit j'étais en service, et j'ai vu un wagon utilisé pour transporter les prisonniers. J'ai vu que trois prisonniers du Camp 1 ont été placés dans ce wagon et emmenés ensuite dans le +site noir+ de la CIA à Guantanamo», a fait savoir Joseph Hickman dans un entretien accordé à Sputnik.

Cette nuit, il était en charge de 15 gardiens, dont aucun ne confirme la thèse des suicides.

«Aucun d'entre eux n'a vu de détenu se pendre dans le Camp 1», affirme l'interlocuteur de l'agence.

D'après lui, les trois détenus ont été tués car ils présentaient «une menace à l'opération de collecte de renseignements».

«Il était impossible pour ces personnes de se suicider dans leurs cellules de la façon décrite par le gouvernement. Absolument impossible», souligne Hickman.

A l'époque, il a présenté ses préoccupations au département américain de la Justice, mais les officiels ont échoué à conduire une enquête adéquate, raconte l'ex-gardien.

«J'ai trouvé une note de Guantanamo selon laquelle ils n'ont enquêté sur l'affaire que pendant six jours», indique-t-il.

Depuis lors, Joseph Hickman a écrit le livre «Murder at Camp Delta» dans lequel il décrit son expérience à Guantanamo Bay. Depuis la publication de son œuvre, plusieurs autres ex-employés de Guantanamo l'ont contacté pour lui raconter des histoires similaires, affirme l'ancien gardien.

Le centre de détention de Guantanamo, situé à Cuba, fait l'objet de sévères critiques de la part des militants des droits de l'homme, des gouvernements et des médias depuis sa mise en place en 2002. Les médecins, les inspecteurs et les anciens détenus ont à plusieurs reprises décrit les conditions dans le camp comme cruelles et inhumaines, faisant état de recours à la torture.

En 2009, le président américain Barack Obama s'est engagé à fermer la prison de Guantanamo.

Source : agences

22-01-2016 | 15:09
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau