SOUS PRETEXTE DE LUTTE ANTI-DAESH LES USA ARMENT DES TERRORISTES

Du paradoxe: aider les groupes armés sous prétexte de la lutte anti-Daech!
 
 

 

IRIB-Un nouveau convoi d’armements a été envoyé par les Etats-Unis aux groupes dissidents en Syrie.

Le convoi a été reçu samedi dernier sur la terre syrienne. C’est d’ailleurs pour la deuxième fois que ces groupes de 12 ensembles armés regroupant environ 5.000 forces, reçoivent des aides en armement de l’administration américaine qui prétend que ces groupes armés sont en combat contre Daech. Les Etats-Unis et leurs alliés prétendent aider les opposants armés dit « modérés » en Syrie alors que de multiples rapports affirment que ces armes et munitions parviennent finalement aux terroristes de Daech ou à ceux du Front al-Nosra ou bien aux autres groupes liés à ces derniers. Le gouvernement américain a dépensé jusqu’à présent quelque 580 millions de dollars à l’entraînement des opposants syriens, ce qui a suscité d’innombrables critiques dans la mesure où cette assistance n’a rien fait d’important dans la lutte contre le terrorisme. Le point qui mérite, entre temps, réflexion c’est que ces armes ont été mises à la disposition des groupes terroristes juste au moment où la réunion internationale sur la Syrie se déroulait à Vienne dans le but de trouver une solution censée mettre fin à cette crise !
Il est vrai que les politiques du gouvernement Obama vis-à-vis de la Syrie ont changé après l’appel lancé par Damas à Moscou d’intervenir directement dans la lutte contre Daech ; ces changements étaient, toutefois, dans le sens de l’intensification de ses politiques de deux poids deux mesures envers le terrorisme et les groupes terroristes actifs en Syrie et en Irak. L’exemple le plus manifeste en est l’envoi, récemment, d’armes aux opposants armés en Syrie ! L’expérience a déjà montré que les Etats-Unis, avec leurs politiques de toujours, ne peuvent rien faire pour résoudre la question du terrorisme, une sérieuse menace contre l’Humanité qui ne cesse de se propager, depuis le 11 septembre 2001, partout dans le monde. A l’époque, Washington n’a pas hésité de définir le terrorisme qu’il avait créée lui-même pour forcer le Conseil de sécurité à ratifier des résolutions contraignantes anti-terrorisme et obtenir ainsi l’autorisation de commettre et poursuivre des actes arbitraires. Rares étaient toutefois à l’époque ceux qui pouvaient imaginer que le terrorisme se répande si rapidement dans le monde comme une maladie contagieuse et mette le monde face à une telle tragédie que même l’ONU ne peut rien faire pour l’éradiquer. Et pourtant Daech n’est que l’œuvre des services de renseignements et d’espionnage américains et israéliens…

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau