USA : VIOLENCES POLICIERES A BALTIMORE. OBAMA REAGIT...

mercredi, 29 avril 2015 03:28

Etats-Unis: violence à Baltimore, Obama réagit...

 
 
IRIB- Le président américain Barack Obama a condamné mardi les violences à Baltimore (est), quadrillée par des militaires et où les tensions restaient fortes, tout en admettant qu'elles étaient révélatrices d'une fracture entre la jeunesse afro-américaine et la police.
Le président américain, Barack Obama, a dénoncé mardi devant les journalistes à la Maison Blanche, les violences à Baltimore. "Nous avons vu trop d'exemples d'interactions entre la police et des gens, surtout des Afro-américains, souvent pauvres, qui soulèvent des questions troublantes", a déclaré M. Obama, en reconnaissant que les Etats-Unis étaient confrontés à une crise latente avec la police, notamment dans ses relations avec les Noirs. De violentes émeutes ont éclaté dans la ville lundi après les funérailles d'un jeune homme noir, Freddie Gray, 25 ans, mort quelques jours plus tôt dans des circonstances encore inexpliquées alors qu'il avait été arrêté par la police.
Une enquête a été ouverte mais de nombreux habitants de la ville estiment qu'il ne s'agit que du dernier exemple en date des brutalités policières auxquelles ils sont régulièrement confrontés.
Des centaines de militaires de la Garde nationale lourdement armés et de policiers sillonnaient mardi les rues de cette ville de 620.000 habitants, promettant d'y ramener l'ordre. La police a tiré des fumigènes pour disperser les manifestants.
 
 
mercredi, 29 avril 2015 01:36

Renforts militaires et appels au calme, à Baltimore

 
Renforts militaires et appels au calme, à Baltimore
IRIB- Plusieurs milliers de militaires et de policiers étaient
déployés, mardi soir, dans les rues de Baltimore, (Est), soumise à un couvre-feu, au lendemain de violentes émeutes. Ces heurts ont mis au jour, une nouvelle fois, la méfiance entre la communauté noire et la police. "Cette nuit, nous aurons 2.000 gardes nationaux et plus d'un millier de policiers en service", à Baltimore, pour y "restaurer l'ordre", a annoncé, lors d'une conférence de presse, le gouverneur du Maryland, Larry Hogan. Un couvre-feu nocturne devait, aussi, entrer en vigueur, mardi, à 22h00 locales,  (04h00, en Suisse, mercredi), jusqu'à 05h00, pendant lequel la police arrêtera toute personne de sortie, sauf pour des raisons professionnelles ou médicales.
 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau